Tennis - ATP Cup - Le Canada rejoint l'Espagne en finale de l'ATP Cup

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En battant la Russie dans le double décisif ce samedi, la paire Félix Auger-Aliassime - Denis Shapovalov a envoyé le Canada en finale de l'ATP Cup. Ils joueront le titre face aux Espagnols. Felix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont apporté samedi à Sydney le point décisif en double au Canada face à la Russie tenante du titre, les qualifiant pour la finale dimanche de l'ATP Cup face à l'Espagne, victorieuse vendredi de la Pologne. Auger-Aliassime et Shapovalov ont su surmonter la perte de la première manche pour battre, au terme d'une partie haletante, les Russes Daniil Medvedev et Roman Safiullin (4-6, 7-5, 10-7). Les deux Canadiens ont su parfaitement gérer sur leurs points au service pour dominer ce super tie-break. « FFA » a légèrement tremblé pour conclure avec une double faute, mais Shapovalov a su jaillir au filet sur la deuxième balle de match pour qualifier le Canada.

En simples, Shapovalov avait apporté le premier point au Canada en battant en trois sets serrés Roman Safiullin (6-4, 5-7, 6-4). Daniil Medvedev avait magistralement égalisé en dominant largement dans le second simple Auger-Aliassime (6-4, 6-0). Avant que le double ne bascule du côté du Canada, qui disputera sa première finale de l'ATP Cup. Félix Auger-Aliassime « , c'est vraiment le fruit d'un effort collectif » « Felix a fait un super boulot. J'ai démarré lentement, connu quelques difficultés en retour, mais nous avons su nous battre », a déclaré Shapovalov. « Il y a une bonne alchimie dans notre groupe, et un super esprit d'équipe. » Pas évident en effet pour Auger-Aliassime de se remettre en selle après s'être vu infliger un cuisant 6-0 dans le second set de son simple face à Medvedev. « Après cette claque au second set de mon simple, j'ai su rester positif », s'est-il réjoui. « Denis m'a aidé, l'équipe m'a poussé. Nous avons mal débuté dans ce double, et être capable de revenir comme on l'a fait, c'est vraiment le fruit d'un effort collectif. »

Cet esprit d'équipe, les deux jeunes Canadiens de la même génération - Auger-Aliassime a 21 ans, Shapovalov 22 -, en auront bien besoin dimanche face à une formation d'Espagne chevronnée, avec Roberto Bautista Agut (33 ans) et Pablo Carreno Busta, qui se suivent au classement ATP (19e et 20e). lire aussi Le tableau complet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles