Tennis - ATP Finals - Alexander Zverev domine Daniil Medvedev et remporte son deuxième Masters

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur en finale de Daniil Medvedev (6-4, 6-4), vingt-quatre heures après avoir éliminé Novak Djokovic, Alexander Zverev a décroché dimanche son deuxième titre au Masters.

Toute série qui se prolonge s'approche inexorablement de sa fin et Alexander Zverev en a fait la démonstration dimanche en finale du Masters, à Turin. Battu lors de leurs cinq derniers matches par Daniil Medvedev (dont le dernier, en poule, mardi), l'Allemand a stoppé l'hémorragie. Et il a bien choisi son moment. Il a même ajouté la manière, en dominant le Russe, pourtant tenant du titre, de la tête et des épaules. 6-4, 6-4, en 1h15 : le score dit tout de l'inexorabilité de son succès.

Lire aussi Le film du match Zverev-Medvedev

Le 74e simple de la saison pour Zverev

Vingt-quatre heures après avoir écarté Novak Djokovic (7-6 [4], 4-6, 6-3) en demi-finales, Zverev a une nouvelle fois signé un match parfait. Au service, d'abord, où il n'a cédé que treize points en dix jeux de service. À l'échange, ensuite, où sa patience et sa couverture de terrain lui ont permis de gagner la majorité des échanges longs. Tactiquement, enfin, où sa volonté de pilonner le coup droit de son adversaire, son désir de conclure les points au filet et les risques pris sur ses deuxièmes balles se sont avérés payants. La performance dit aussi beaucoup de sa forme physique et mentale : l'Allemand jouait en effet son 74e simple de la saison.

4

C'est la quatrième fois de l'histoire qu'un joueur remporte le Masters après avoir dominé les deux premiers mondiaux en demi-finales et en finale. Grâce à ses succès sur Novak Djokovic (n°1) et Daniil Medvedev (n°2), Alexander Zverev rejoint Ivan Lendl (1982), Stefan Edberg (1989) et Andre Agassi (1990).

Ses débuts de set ont imprimé le tempo de la rencontre : break dès le troisième jeu de la première manche, puis lors du premier jeu de la seconde. Bon relanceur, Medvedev ne se procura pourtant aucune balle de break. Une domination totale. Déjà vainqueur en 2018, Zverev a décroché son deuxième Masters et son sixième titre de la saison (dont les Jeux Olympiques). Ne lui manque plus, en fait, qu'une consécration en Grand Chelem (il a atteint les demi-finales à Roland-Garros et l'US Open). Il connaît son objectif majeur pour la saison 2022.

Lire aussi Le tableau du Masters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles