Tennis - ATP Finals - Daniil Medvedev souffre mais vient à bout de Jannik Sinner au Masters

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Daniil Medvedev, déjà qualifié pour la demi-finale, a souffert malgré un départ canon pour battre un Jannik Sinner impressionnant (6-0, 6-7 [5], 7-6 [8]) après avoir sauvé deux balles de match. Le Russe retrouvera samedi le vainqueur du match Ruud-Rublev dans l'autre poule. Tout était joué entre Daniil Medvedev (qualifié) et Jannik Sinner (éliminé), mais on ne s'est pas ennuyé au cours de cette soirée turinoise débridée où le n° 2 mondial à la concentration fluctuante a commencé en trombe avant d'imploser brièvement... pour finir par gagner au terme d'un dernier tie-break ébouriffant (6-0, 6-7 [5], 7-6 [8]). S'il voulait se ménager, c'est raté : le match a duré 2 h 32. lire aussi Les résultats du Masters Il y a donc d'abord eu la démonstration du Russe lors du premier set remporté en 26 minutes en ne laissant que dix points au jeune Italien complètement dépassé. Il y a du bon dans le fait d'être libéré, surtout quand on ne veut rien lâcher. Le n° 2 mondial, bras levé dès le premier break initial, était partout, renvoyait tout (trois fautes directes), et servait le plomb (80 % de premières balles). Voilà pour la leçon. Mais Sinner ne s'en est pas laissé compter malgré la bulle difficile à encaisser devant son public. Et sa réaction a été impressionnante. Il fallait pouvoir se remettre d'une telle claque, même dans un match sans enjeu. Et l'Italien, avec du cran, a su mettre une cadence qui a fini par faire dérailler le n° 2 mondial. Sinner plus entreprenant par la suite Tout près de perdre son service dès l'entame du deuxième set, l'Italien a sauvé la balle de break au terme d'un rallye de vingt-quatre coups. Il a levé le bras, les spectateurs transalpins se sont mis au diapason, et Medvedev, expert en relation avec les foules un brin hostiles, a pris sa posture de l'homme agacé. Et ce match d'une belle intensité s'est équilibré, avec un audacieux Sinner, plus entreprenant, plus solide dans ses attaques et plus tenté vers le filet, tandis que son adversaire commençait à commettre quelques fautes directes en baissant de cadence. Repris aussitôt alors qu'il était parvenu à se détacher 3-1, Sinner parvenait au tie-break. Impérial sur son service jusqu'à 5-5 dans ce jeu décisif, Medvedev se précipitait étrangement sur une volée mal négociée pour offrir une balle de set, que l'Italien saisissait en costaud. Poussé dans ses retranchements, Medvedev, qui obtenait une balle de 3-1 dans le troisième set (gâchée par un mauvais retour), donnait l'impression d'exploser en ne servant alors presque que des premières balles, même sur deuxième (avec quelques doubles fautes à la clef), comme s'il voulait écourter les débats. À 4-2 pour Sinner, ça passait ou ça cassait. C'est passé. Et le Russe, revenu à 4-3, puis débreakant pour égaliser avant de mener 5-4 à toute vitesse, s'est remis dedans dans cette bien drôle de partie finissant en hourra tennis. Il fallait un tie-break fou pour conclure ce genre de match. Sinner en échec face aux membres du Top 5 Medvedev sauvait deux balles de match, la première sur une deuxième balle très osée, là encore, et la deuxième sur un service conclu d'une volée liftée en coup droit peu académique. Sinner, lui, capitulait sur sa deuxième balle de match, sur une merveilleuse attaque en revers long ligne d'un Russe passé par tous les états, fébrile et inoxydable Medvedev en est à une série de huit victoires consécutives au Masters, tandis que Sinner n'a toujours pas gagné contre un membre du top 5 en neuf essais. Prochain défi pour le n° 2 mondial : en demi-finales contre le vainqueur du match entre Casper Ruud et Andrey Rublev ce vendredi. lire aussi Toute l'actualité du tennis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles