Tennis - ATP Finals - Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert décrochent leur deuxième Masters

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueurs en deux sets maîtrisés de la paire Ram-Salisbury (6-4, 7-6 [0]), Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont remporté leur deuxième Masters de double en trois ans. 

Déjà victorieux de chacun des quatre tournois du Grand Chelem (US Open 2015, Wimbledon 2016, Roland-Garros 2018 et 2021, Open d'Australie 2019), Nicolas Mahut et Pierre-Herbert ont décroché le deuxième Masters de double de leur carrière, après 2019, à Londres, en dominant en deux sets l'Américain Rajeev Ram et le Britannique Joe Salisbury (6-4, 7-6 [0]). Ils prennent ainsi une superbe revanche sur leurs rivaux, qui les avaient battus en poule, mercredi, après avoir sauvé deux balles de match (6-7 [7], 6-0, 13-11). En finale, les Français ont livré leur meilleure partition de la semaine. 

Aucune balle de break pour Ram-Salisbury 

Mahut et Herbert signèrent un premier set de très haut vol. Incisifs en retour de service, ils réussirent le break dès le troisième jeu en faisant craquer Salisbury (2-1). Ils accentuèrent leur étreinte, au point de se procurer deux puis une balle de double break (à 3-2, puis 4-3). Ratées. Mais l'extrême qualité de leurs engagements (100 % de points gagnés sur leur première balle !) leur assurait un confortable matelas de confiance. Ram et Salisbury n'obtinrent pas la moindre balle de break. Première manche empochée en 38 minutes. 

La seconde fut plus équilibrée, même si ce sont encore les Français qui faisaient peser la menace la plus forte en retour de service. Ils se procurèrent ainsi deux balles de break (à 2-2, puis à 3-3). En vain. Toujours injouables au service, ils rallièrent le tie-break. Qu'ils survolèrent 7 points à zéro, grâce notamment à l'extrême qualité de retour de Nicolas Mahut. Herbert paracheva l'oeuvre par un ace. Une finale maîtrisée de A à Z. Pour le duo, place maintenant à la Coupe Davis (25 novembre-5 décembre). 

Lire sur L'Équipe.fr

VIDÉO - La joueuse de tennis Peng Shuai réapparaît, l'inquiétude subsiste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles