Tennis - ATP - Genève - Casper Ruud remporte le deuxième titre de sa carrière à Genève face à Denis Shapovalov

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plus solide lors des moments clés d'un match fermé, Casper Ruud a battu Denis Shapovalov, samedi, en finale à Genève (7-6 [6], 6-4) et remporté le deuxième titre de sa carrière. Il faudra bien avoir son nom en tête pour Roland-Garros qui débutera dans une grosse semaine. Casper Ruud a confirmé une fois de plus à Genève qu'il avait le cuir très solide sur terre battue. Après une semaine maîtrisée, le Norvégien est allé décrocher le deuxième titre de sa carrière en s'offrant Denis Shapovalov en finale du tournoi suisse (7-6 [6], 6-4). lire aussi Le tableau de Genève Déjà demi-finaliste à Monte-Carlo, Munich et Madrid les semaines précédentes, Ruud avait cette fois-ci passé brillamment le cap en croquant tranquillement Pablo Andujar pour s'offrir une place en finale. Il y avait rendez-vous avec Denis Shapovalov et la rencontre entre les deux joueurs de 22 ans a longtemps été cadenassée. Casper Ruud « C'est dur de trouver les mots, ça a été une semaine incroyable pour moi, j'ai bien joué, j'ai profité de l'ambiance » Impeccables sur leurs mises en jeu, ils n'offraient aucune ouverture à l'adversaire et c'est fort logiquement qu'ils ont fini par se départager au jeu décisif. Le Canadien y a été moins saignant que le Norvégien et, après avoir sauvé quatre premières balles de set, s'écroulait sur une volée de revers qui laissait les commandes de la rencontre à Ruud. C'est une nouvelle volée de revers manquée qui allait définitivement sceller le sort de cette rencontre. Dans le premier jeu (et le seul) du match avec des balles de break au début du second set, Shapovalov commettait la faute au moment de venir conclure au filet et cédait son service (3-2). Très solide, Ruud ne lâchait plus rien sur ses propres mises en jeu et pouvait savourer son titre. Il est aussi assuré de pointer au 16e rang mondial, son meilleur classement, lundi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« C'est dur de trouver les mots, ça a été une semaine incroyable pour moi, j'ai bien joué, j'ai profité de l'ambiance », disait-il au moment de célébrer ce trophée. Et le Norvégien avait déjà Roland-Garros en tête : « C'est le tournoi le plus dur de l'année sur terre, le Grand Chelem. J'espère être en deuxième semaine, c'est tout ce que je peux vous dire. Je serai très heureux si j'y arrive. » L'an passé, il avait buté sur Thiem au troisième tour. lire aussi L'actualité du tennis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles