Tennis - ATP - Hambourg - Benoît Paire renversé par Federico Delbonis en quarts du tournoi de Hambourg

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré ses quatre balles de match dans le tie-break du deuxième set, Benoît Paire s'est incliné en quarts de finale du tournoi de Hambourg face à l'Argentin Federico Delbonis (4-6, 7-6 [9], 6-4), vendredi. Il y a cru fort à cette première demi-finale dans un tournoi ATP depuis 19 mois. Il s'en est fallu à un petit point. Les quatre balles de match de Benoît Paire dans le tie-break du deuxième set n'ont pas suffi face à Federico Delbonis, vendredi. Malmené pendant plus d'un set et demi, l'Argentin s'impose finalement et se qualifie pour les demi-finales du tournoi de Hambourg (4-6, 7-6 [9], 6-4), où il affrontera Pablo Carreno Busta, tête de série n°2. Pas forcément favori sur le papier face à Federico Delbonis, vainqueur à 21 reprises sur terre battue cette saison, Benoît a longtemps dominé l'Argentin. Le score du premier set peut presque sembler flatteur pour ce dernier tant le Français s'est montré offensif et concentré. Il a régulièrement pris le filet d'assaut pour éviter la lourde frappe de son adversaire et rentrer dans des filières longues. Logiquement, Benoît Paire enlevait, sans doute, une des meilleures manches de sa saison. Quatre balles de match manquées La seconde semblait, longtemps, de la même teneur avec la même recette gagnante. Mais, après avoir notamment aligné neuf points d'affilée et breaké Delbonis, la machine Paire s'est soudainement enrayée. Des erreurs, des petites sautes de concentration çà et là ont rattrapé le Français, qui n'avait déjà pas gagné, avant ce match, deux rencontres de suite depuis 547 jours. À 4-2, Paire rend son service, mais pas les armes. Il se procure quatre balles de match dans un tie-break suffoquant qu'il laisse échapper. On l'imagine vaincu dans la troisième manche, emprunté physiquement. Alors, il continue d'aller vers l'avant tout en commettant plus d'erreurs. Il se fait breaker mais n'abdique pourtant pas. Il refait son retard avant de céder une dernière fois sa mise en jeu, à 4-4. Frustré, Benoît Paire balançait une brique au sol mais rien n'y change. Le Français s'incline mais s'est prouvé qu'il pouvait atteindre de nouveau le dernier carré d'un tournoi ATP.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Le tableau du tournoi de Hambourg

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles