Tennis - ATP - Indian Wells - Gaël Monfils sort Kevin Anderson pour aller défier Alexander Zverev en huitièmes à Indian Wells

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gaël Monfils a fini par lessiver Kevin Anderson malgré des pannes au service (7-5, 6-2). Il affrontera Alexander Zverev pour une place en quarts de finale. Au même (grand) âge, 35 ans, Gaël Monfils donne quand même l'impression d'être plus en forme que Kevin Anderson. Plus constant dans les échanges, bien réglé au passing, le Français n'a pas pris de risques excessifs en jouant au jeu du chat et de la souris avec le grand Sud-Africain. Qui a fini le plus souvent par finir par faire la faute. Tout n'a pas été simple pour autant, loin de là. Monfils, s'il a fait le spectacle sur d'impressionnantes remises de smash de peu dehors, n'était pas suffisamment efficace au service (9 aces, mais 11 double-fautes et 58 % de premières balles) pour dérouler. D'où des jeux assez baroques. Dont celui à 6-5 au moment de servir pour le gain de la première manche, alors qu'il venait de rater dans cette mission à 5-4. Dans ce douzième jeu, Monfils, commettant trois double-fautes, dut sauver trois balles de 6-6 avant de péniblement conclure à sa quatrième balle de set après des essais ratés sur des attaques bien mal senties. Le dernier jeu match, à 5-2 dans le deuxième set, n'était pas mal non plus : malgré quatre double-fautes, le Français s'en sortait quand même en sauvant deux nouvelles balles de break, un domaine dans lequel il a excellé, n'en concédant au final qu'une sur dix. Gaël Monfils « Je me mets dans la situation pour rejouer contre des gros joueurs. Plus j'en joue, plus j'espère les titiller. Pourquoi pas essayer de les battre, tout simplement ? » En huitièmes de finale, Monfils va défier Alexander Zverev. Un beau challenge. Sa dernière victoire contre un Top 10 remonte à mars 2019, au premier tour à Dubaï contre Marin Cilic (10e). « Après la rencontre, je suis allé faire des services pendant dix minutes pour retrouver le timing, racontait le Français après sa victoire. Contre Anderson, j'ai réalisé un match juste solide, où je n'étais pas vraiment agressif. Je peux mieux faire. Lui prend des risques, je vois qu'il rate des coups, du coup ce n'est jamais évident de trouver le bon équilibre. J'ai fait ce qu'il fallait, j'ai essayé de le déplacer un peu... Ce qui m'a gêné, c'est que c'est vraiment plus dur d'aller chercher l'ace, les balles deviennent énormes, très rapidement. J'ai commencé à me dérégler dans mon lancer quand j'ai voulu changer des choses pour mieux servir. Le soir, c'est lent, vraiment. » lire aussi Le tableau d'Indian Wells « En tout cas, je me mets dans la situation pour rejouer contre des gros joueurs, conclut-il. Plus j'en joue, plus j'espère les titiller. Pourquoi pas essayer de les battre, tout simplement ? J'ai joué récemment Rublev, Sinner, là c'est Zverev, un gros match. Je vais essayer d'être plus agressif, c'est sûr, essayer de mieux servir... Je me sens bien en général, mais je sais que je peux mieux jouer. Je ne pense pas que je joue très bien, mais je me suis bien adapté aux conditions d'ici en débarquant de Sofia. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles