Tennis - ATP - Indian Wells - Le n°2 mondial Daniil Medvedev éliminé en huitièmes à Indian Wells par Grigor Dimitrov

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le récent vainqueur de l'US Open Daniil Medvedev, qui avait remporté le premier set et comptait deux breaks d'avance dans le deuxième, a été renversé par Grigor Dimitrov, mercredi en huitièmes de finale d'Indian Wells (4-6, 6-4, 6-3). Après la nuit venteuse du tour précédent face à Filip Krajinovic, Daniil Medvedev regoûtait à nouveau à la session en diurne. Tout semblait bien se passer pour le Russe, inoxydable, qui menait 6-4, 4-1 double break face à Grigor Dimitrov, toujours aussi efficace dans sa tactique d'essorage de celui qui lui fait face, aussi talentueux soit-il. Jusqu'à l'effondrement. Avec une série de huit jeux de suite de perdu et une multiplication de fautes directes : une jusqu'à 4-1 dans le deuxième set, et quinze pour repartir à une manche partout... lire aussi Le film du match Medvedev-Dimitrov Breaké d'entrée dans le troisième set, le vainqueur de l'US Open ne parvenait plus à se remettre sur les rails contre un épatant Dimitrov, ancien n°3 mondial. Le Bulgare avait pourtant subi d'entrée le très haut niveau d'intensité des échanges dès le premier jeu, pour se faire breaker. Et si Medvedev ne concrétisait pas à 5-3 ses deux premières balles de set (deux fautes directes en revers), il remportait dans la foulée sa mise en jeu sans trembler, et la manche. Avant de s'échapper pour mener 4-1, donc.

Medvedev à propos de Dimitrov « Mais pourquoi c'est contre moi qu'il joue son meilleur tennis ? » C'était oublier que Dimitrov (28e mondial), inconstant sur une saison, sait retrouver un peu de magie à l'occasion, et sortait d'une demi-finale à San Diego (perdue contre Casper Ruud). Résistance dans l'échange, prises de balle tôt, multiplication des revers en chip, attaques en coup droit croisées, contre mortel en revers long de ligne, passing stylé en revers et même une épatante remise entre les jambes d'un coup en fond de court qui fera mouche : le Bulgare a déroulé une belle partition tandis que le n°2 mondial s'effilochait, commettant un grand nombre de fautes directes, dont une nouvelle à la volée pour s'avouer vaincu dans la deuxième manche (6-4). Un set où le Russe aura perdu quatre fois sa mise en jeu... lire aussi Le tableau du Masters 1000 d'Indian Wells « Mais pourquoi c'est contre moi qu'il joue son meilleur tennis, et pas un autre jour », s'est-il plaint en pleine déconfiture, comme perdu sur le court. Au troisième set, il perdait deux nouvelles fois sa mise en jeu, à chaque fois sur une double faute. Une première à 0-1 en servant une puissante deuxième balle à risque ; et une autre à 1-4, incroyable, juste après avoir jeté de rage sa raquette après une première balle ratée, peut-être excédé par un faible taux de première balle (56 %)... Et s'il se ressaisissait, un peu, le temps de reprendre une fois le service du Bulgare et de gagner le sien, il ne parvenait pas revenir dans la partie. Daniil Medvedev semblait s'adapter à toutes les situations sur le continent nord-américain où il restait sur dix-huit victoires en dix-neuf matches lors de ses quatre derniers tournois. Ce mercredi, le fluide s'était vraiment évaporé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles