Tennis - ATP - Indian Wells - Roger Federer s'offre le doublé Open d'Australie-Indian Wells en dominant Stan Wawrinka

L'Equipe.fr
Roger Federer a signé un superbe amorti lors de sa victoire en quart de finale à Miami jeudi contre Tomas Berdych.

Roger Federer est bien le patron du circuit en 2017 : moins de deux mois après avoir glané son 18e Majeur à Melbourne, le Suisse (35 ans) a remporté dimanche Indian Wells, en dominant en deux manches son compatriote Stan Wawrinka en finale (6-4, 7-5, en 1h19). Il sera sixième mondial lundi.Nous revoilà plongé à la grande époque de Roger Federer, au milieu des années 2000. À 35 ans et 7 mois, le Suisse, régénéré par sa coupure de six mois, est de nouveau aérien, léger dans ses déplacements, clair dans ses intentions et incisif dans ses frappes. Onze ans après, voilà Federer qui s'enquille, à deux mois d'intervalle, l'Open d'Australie et Indian Wells, les deux premiers gros rendez-vous de l'année. En 2017, le patron du circuit, c'est bien lui. Lundi, il pointera à la sixième place mondiale, et constatera sa (très) nette avance à la Race (1410 points de marge sur Nadal, deuxième).À 5-4, 30-15, Wawrinka aurait dû demander le hawk-eyeDimanche, et pour la deuxième fois de l'année (après la demie à Melbourne), Stan Wawrinka (31 ans, 3e) n'a pu que constater le retour fulgurant au premier plan de son aîné (6-4, 7-5, en 1h19). Le Vaudois a subi le rythme imposé par le Bâlois (6 points seulement à 9 frappes ou plus), bien décidé à ne pas subir la puissance de son compatriote. Idéalement lancé par un premier jeu à quatre coups gagnants, Federer, à nouveau impérial au service (4 points perdus sur le premier set, 75% de premières), s'est engouffré dans sa première ouverture à 5-4, 30-15 service Wawrinka. Le troisième mondial aurait dû mener 40-15, mais son ace extérieur a été annoncé faute. «Tu es sûr (que la balle est faute) ?» a-t-il alors lancé à l'arbitre, Damien Dumusois. «Oui, sûr !» «À 100% ?» «À 100% !» Le hawk-eye lui a donné tort et, dans la foulée, Wawrinka a cédé son engagement et le premier acte sur deux coups droits trop longs (6-4).Pour la première fois du tournoi (37/37 au service contre Robert, Johnson, Nadal puis Sock), Federer, subitement en panne de premières (55% sur la deuxième partie de la finale) a ensuite été breaké dès le premier jeu de la deuxième manche, bousculé par un Wawrinka déterminé à prendre, en puissance, le contrôle des échanges. Impérial au filet, comme dans la diagonale de revers (8 revers gagnants à 2) Federer a vite recollé (2-2), sur un passing de coup droit long de ligne après une grosse défense, puis il a obligé son adversaire à servir deux fois pour rester dans la finale, à 5-4 puis 6-5.Wawrinka, qui pourra regretter ce retour de coup droit vendangé sur deuxième, à 5-5, 30A, a de nouveau cédé dans le money time : après un revers dans le filet, il a vu Federer négocier à merveille la balle de match, achevant son nouveau récital de l'année (13 victoires-1 défaite) sur une volée de coup droit tranquillement déposée.Roger Federer glane son cinquième Indian Wells (après 2004, 2005, 2006 et 2012), son 25e Masters 1000, et son 90e titre en carrière. Il devient également le plus vieux vainqueur d'un Masters 1000, détrônant Andre Agassi (34 ans et 3 mois à Cincinnati, en 2004). Une dernière statistique, pour confirmer cet arrière-goût puissant de revival : le Suisse signe, face au Top 10, son meilleur début d'année (6-0) depuis... 2004 (18-0 à l'issue de la saison).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages