Tennis - ATP - Marseille - Pierre-Hugues Herbert, battu en finale à Marseille : « Peu de regrets »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Battu par Daniil Medvedev en finale du tournoi de Marseille dimanche, Pierre-Hugues Herbert avait le sentiment d'avoir réussi son match mais d'être tombé sur un adversaire très coriace. « Nourrissez-vous beaucoup de regrets sur ce tout dernier jeu, où vous ratez quelques volées importantes ?
Je n'ai pas le sentiment que le match se joue sur ce dernier jeu. J'ai plus d'impression de ne pas avoir réussi un bon premier set. C'est ça qui me coûte beaucoup. Au deuxième et au troisième sets, j'avais un super niveau. Mais il a très bien servi au troisième et je n'ai pas réussi à le faire douter. Finalement, c'est lui qui pousse sur la fin et qui trouve le petit plus physique qui fait la différence. Après, c'est vrai que le dernier jeu n'est vraiment pas beau... Ma première volée est dégueulasse, je peux gagner le point à 15A... Mais je prends aussi deux retours dans les pieds qui sont très bien joués. Que garderez-vous de cette semaine ?
À chaud, il y a forcément de la frustration mais je ne repars d'ici qu'avec du positif. Franchement, je sors de cette finale avec peu de regrets. J'ai livré une belle bataille contre le futur numéro 2 mondial. Cette finale est ma meilleure des quatre que j'ai jouées. Je vais me remettre au boulot et essayer d'aller chercher un titre. Contrairement à la tournée australienne, j'ai pris énormément de plaisir sur les deux dernières semaines. Je me suis éclaté. « Contre Medvedev, j'ai dû m'adapter parce qu'il retourne et passe très bien, mais je n'ai pas perdu mon état d'esprit. Il faut que je le garde Qu'est-ce qui vous manque encore pour vous installer à un niveau supérieur ?
De la constance. Et garder le même état d'esprit. Ce que j'ai adoré cette semaine, ce sont les intentions. Elles ont toujours été là. Même si je fais un mauvais jeu à 5-4 au troisième, je perds les points au filet. Contre Medvedev, j'ai dû m'adapter parce qu'il retourne et passe très bien mais je n'ai pas perdu mon état d'esprit. Il faut que je le garde. C'est bien, mes émotions ne me jouent pas des tours. Quel sera votre programme dans les semaines à venir ?
Je pars dans la foulée à Acapulco, où je jouerai le double avec Nico (Mahut). Puis, je jouerai Miami, en simple et en double. » lire aussi Le tableau du tournoi de Marseille