Tennis - ATP - Masters - Roger Federer face à Novak Djokovic, ça va chiffrer !

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le Suisse Roger Federer et le Serbe Novak Djokovic s'affrontent ce jeudi soir (21 heures) pour décrocher une place en demi-finales du Masters. Avec de gros enjeux à la clef.L'indice de décontraction ressenti au moment de se présenter sur un court de tennis n'est pas toujours proportionnel au poids en or que vous récupéreriez en fondant tous vos trophées. Même à l'approche des 40 ans, avec 20 Majeurs en poche et plus de 1500 matches au compteur, Roger Federer peut encore être empêché par la tension.Ça lui est tombé dessus pas plus tard que dimanche dernier, quand il n'avait pas su entrer dans le combat face à Dominic Thiem (défaite 7-5, 7-5) : « En fait, ce n'est pas normal de toujours dérouler ton tennis, a-t-il admis mardi, après avoir rétabli l'ordre en dominant Matteo Berrettini. D'ailleurs, les problèmes peuvent venir quand tu t'attends à dérouler. Car si ce n'est pas le cas, tu te crispes. J'ai l'impression que c'est un peu ce qui m'est arrivé contre Dominic. »La chance du Suisse, c'est qu'il ne s'attend pas du tout à dérouler, jeudi soir, pour son dernier match de poule face à Novak Djokovic. Ce match est devenu un véritable quart de finale depuis que Thiem a battu le Serbe, mardi. Coup de zoom en quatre chiffres sur ce choc de titans.Quatre comme... quatre mois aprèsCent vingt-trois, c'est le nombre de jours qui séparent leurs deux derniers duels londoniens. Il y a quatre mois jour pour jour, Roger Federer a manqué deux balles de match, au service, face à Novak Djokovic, sur le Centre court de Wimbledon. Deux occasions de décrocher un incroyable vingt-et-unième titre du Grand Chelem que le Suisse a mis du temps à digérer.En début de Masters, il assuré que c'était derrière lui et il a redit, mardi, qu'il n'était pas là pour réécrire l'histoire. « Ce souvenir ne comptera pas », a glissé très sèchement Novak Djokovic, mardi soir, après sa défaite crève-coeur contre Dominic Thiem, au tie-break du troisième set.Un comme... n°1Un, c'est le chiffre que Novak Djokovic aura en tête en pénétrant sur le Central de l'O2 Arena. Un comme le classement qu'il rêve de voir accolé à son nom, lundi prochain. Le Serbe sait, depuis que Rafael Nadal a battu Daniil Medvedev en sauvant une balle de match, mercredi, qu'il n'a plus tout à fait son destin entre les mains. Pour terminer la saison à la première place mondiale pour la sixième fois de sa carrière et rejoindre Pete Sampras, détenteur de ce record, il lui faut impérativement remporter le Masters et que ce ne soit pas face à Nadal en finale. Ça commence par une nouvelle victoire contre Federer, jeudi soir.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi