Tennis - ATP - Monte-Carlo - Masters 1000 de Monte-Carlo : Rafael Nadal difficile vainqueur du bluffant Kyle Edmund

L'Equipe.fr
Pour son 400e match sur terre battue, Rafael Nadal a été grandement bousculé par l'espoir britannique Kyle Edmund, mercredi au deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo (6-0, 5-7, 6-3). Jeudi, en huitièmes, l'Espagnol devra être costaud face à Alexander Zverev.

Pour son 400e match sur terre battue, Rafael Nadal a été grandement bousculé par l'espoir britannique Kyle Edmund, mercredi au deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo (6-0, 5-7, 6-3). Jeudi, en huitièmes, l'Espagnol devra être costaud face à Alexander Zverev.Jamais Rafael Nadal n'avait cédé une manche lors de son entrée en lice à Monte-Carlo, son jardin, avec Roland-Garros et Barcelone (neuf titres). Mercredi, l'Espagnol (30 ans, 7e) a été sérieusement bousculé par le Britannique Kyle Edmund (22 ans, 45e), d'abord timide, ensuite totalement décomplexé (6-0, 5-7, 6-3, en 2h17). Numéro deux mondial à la Race, derrière le grand absent suisse (Roger Federer), le Majorquin est attendu sur cette saison de terre battue, avec plusieurs decimas à décrocher dès 2017.On a d'abord vu du très bon Nadal, mercredi en Principauté, bien au-dessus de son adversaire à l'échange, et appliqué à ne rien donner. En moins d'une demi-heure (28 minutes), le septième mondial a bouclé le premier acte, puis il a mené 6-0, 2-1, break après un jeu long de 8 minutes. C'est là que la machine s'est grippée, là où, «avant», à la «grande époque», Nadal déroulait sans sourciller jusqu'à la fin. L'Espagnol a cédé dans la foulée sa mise en jeu (2-2), et Kyle Edmund, jusque-là bien timoré, s'est mis à espérer. L'Anglais (1,88m), attaquant de fond de court doté d'un puissant coup droit, a joué bien plus juste, et surtout bien plus fidèlement à sa filière préférentielle.Nadal s'est retrouvé saoulé de coups (34 gagnants au total pour Edmund, dont 29 en coup droit, seulement 3 dans le premier set), et a complètement perdu son emprise sur la partie. Il est bien revenu de 4-2 à 4-4, mais à 6-5 Edmund, 30A, acculé, il a mal ajusté un lob puis boisé un passing de revers. En pleine réussite, «KE» a poursuivi son effort en début de troisième manche, jsuqu'à se procurer une balle de break à 2-1, sur un magnifique passing de coup droit long de ligne en bout de course. En danger, Nadal est revenu aux basiques, en ciblant le revers adverse, choix payant puisqu'Edmund en a expédié un dans le filet (40A). À 3-2, service Nadal, le Britannique a eu un dernier sursaut, débreakant blanc grâce à quatre coups droits gagnants, mais l'augmentation significative de son déchet (44 fautes directes au total, à 16) dans la troisième heure de jeu, lui aura été fatale. Jeudi, en huitièmes de finale, Nadal devra se montrer bien plus tueur face au redoutable Alexander Zverev (20e), qui l'a grandement bousculé lors de leurs deux précédents duels (Indian Wells 2016 et Open d'Australie 2017).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages