Tennis - ATP - Monte-Carlo - Monte-Carlo : Rafael Nadal au rendez-vous des demi-finales

L'Equipe.fr
Il aura fallu attendre la fin du match pour voir un grand Rafael Nadal face à Diego Schwartzman (6-4, 6-4). Mais l'Espagnol est en demi-finale du tournoi de Monte-Carlo où il sera opposé à David Goffin.

Il aura fallu attendre la fin du match pour voir un grand Rafael Nadal face à Diego Schwartzman (6-4, 6-4). Mais l'Espagnol est en demi-finale du tournoi de Monte-Carlo où il sera opposé à David Goffin.La dernière sortie de Rafael Nadal sur la terre battue monégasque avait laissé l'impression d'un gladiateur invincible face à un Alexander Zverev renvoyé à ses études tennistiques. L'Espagnol allait-il confirmer ? Face à Diego Schwartzman, 41e mondial, on pouvait penser que Nadal n'allait pas devoir puiser dans ses réserves. Sauf que le programme de la journée a pris du retard et que le match a débuté à 19h30, dans des conditions de jeu très différentes de la veille pour Nadal. Un terrain plus lourd, moins rapide, une balle qui gicle moins haut et c'est un autre monde. Et dans ce monde-là, Schwartzman avait son mot à dire.Le film du matchNadal menait ainsi 4-1 dans la première manche avant de se laisser rejoindre. Tête des mauvais jours, il concluait tout de même à sa première occasion. Refusant de tourner autour de son revers, Nadal tenait le rythme élevé des échanges. Rien de nouveau, cependant. Mais dans cette volonté d'engager le bras de fer (jusqu'à 35 coups pour un point) avec l'Argentin, Nadal ne proposait pas autre chose que sa régularité. Pour une séance d'entraînement, c'est bien. Pour un quart de finale de Masters 1000, c'est un peu léger.Surtout que même avec un break en poche en début de deuxième set, l'Espagnol s'est crispé et Schwartzman a pu s'appuyer sur sa balle pour entamer une folle remontée jusqu'à mener 4-2. Le vrai Nadal faisait alors son apparition sur le court. D'un coup de rein, il plaçait une accélération qui laissait son adversaire sur place. Ahanant et suant, Nadal finissait en trombe. Mais face à David Goffin, tombeur de Novak Djokovic, il lui faudra lancer son sprint bien plus tôt.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages