Tennis - ATP - Monte-Carlo - Novak Djokovic battu dès les huitièmes de finale par Dan Evans

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Serbe, numéro un mondial, a été sorti en deux sets (6-4, 7-5) par le Britannique Dan Evans en huitième du tournoi monégasque. Surprise à Monte-Carlo où le numéro un mondial Novak Djokovic a été sorti dès sa deuxième rencontre par le Britannique Dan Evans (33e mondial), en deux sets : 6-4, 7-5. Plus créatif, Evans a su apporter une variété dans le jeu qui a gêné le Serbe, le déstabilisant à plusieurs reprises. voir aussi Le tableau de Monte-Carlo Evans (30 ans) est arrivé à Monaco sans n'avoir jamais gagné un seul match sur terre battue sur le grand circuit. Et après des victoires aux tours précédents sur Dusan Lajovic et Hubert Hurkacz, sa science du faux rythme et du revers slicé à gogo lui a permis de faire dérailler Novak Djokovic dans le cours d'une journée très venteuse. Vous parlez d'une sensation... Le Serbe n'avait pas perdu de l'année (10-0). L'Anglais n'avait jamais battu un membre du top 6 en onze confrontations. C'est évidemment la plus belle victoire de sa carrière. 45 fautes directes pour Djokovic Rapidement rentré dans le match, contrairement au n° 1 mondial, le lutin britannique (1,75 m) s'est procuré une balle de 4-0, avant que Djokovic, cahin-caha, enfin décidé à tenter de brusquer le train-train adverse, ne recolle à 4-4. Mais un nouveau rallye casse-pattes de 34 échanges qu'Evans remportait grâce à un passing croisé lui offrait une nouvelle balle de break, validé sur une faute en revers du Serbe. Au jeu suivant, Djokovic ne parvenait qu'à sauver deux balles de set, capitulant sur la troisième sur une nouvelle faute directe (23 au total dans la manche). Dans le deuxième set, Djokovic parviendra à se détacher pour mener 3-0. Mais Evans ne lâchait pas l'affaire en défense, variant toujours les effets et les variations, sans s'empêcher de conclure les points sur quelques coups droits ravageurs. Imprévisible et constant, il sauvait une balle de set sur une nouvelle faute directe de Djokovic, qui en commettra 45 au total. lire aussi Toute l'actualité tennis À 5-5, le n° 1 mondial, perturbé par une rafale de vent, lâchait son service sur une double faute. Imperturbable, encore aidé par de nouvelles largesses serbes, Evans servait pour le match sans trembler et jouera contre David Goffin en quart de finale. Depuis son titre de 2015, Novak Djokovic n'a plus jamais dépassé les quarts de finale à Monaco.