Tennis - ATP - Roger Federer, un peu plus proche de la première place mondiale après l'élimination de Rafael Nadal

L'Equipe.fr
Après l'élimination de Rafael Nadal, jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Montréal, Roger Federer se rapproche un peu plus encore de la première place mondiale. S'il s'impose dimanche en finale, il aura son destin entre les mains, à Cincinnati, pour redevenir number one dès le 21 août, avant l'US Open.

Après l'élimination de Rafael Nadal, jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Montréal, Roger Federer se rapproche un peu plus encore de la première place mondiale. S'il s'impose dimanche en finale, il aura son destin entre les mains, à Cincinnati, pour redevenir number one dès le 21 août, avant l'US Open.Le 17 juillet dernier, nous nous interrogions : et si Roger Federer redevenait numéro un mondial avant même l'US Open ? L'éventualité paraissait encore assez lointaine, pour au moins deux raisons : à l'époque, le Suisse n'avait pas encore prévu, dans la foulée de Wimbledon, de s'aligner au Masters 1000 de Montréal ; et, surtout, il n'avait pas encore son destin entre les mains. Lors du tirage au sort de l'épreuve canadienne, Rafael Nadal connaissait sa mission : gagner ses trois premiers matches pour se hisser en demi-finale, et redevenir, le 14 août, numéro un mondial, pour la première fois depuis juillet 2014. Son tableau s'était dégagé, après les défaites de Juan Martin Del Potro (potentiel adversaire au troisième tour) et de Milos Raonic (huitième), mais l'Espagnol, éliminé jeudi par la pépite locale Denis Shapovalov (18 ans, 143e) n'aura pas su en profiter.Roger Federer, qui comptait 920 points de retard sur Nadal au début de la semaine, peut devenir dimanche le seul maître des évènements, s'il glane son troisième Masters 1000 de l'année. Voici les différents scénarios possibles, dans ce duel vintage Federer-Nadal, qui dépendent de la fin de parcours du Bâlois à Montréal (il mène 20-1 dans ses affrontements cumulés avec les sept autres joueurs encore en lice) : - Federer titré à Montréal : il débutera Cincinnati troisième mondial (10 points derrière Nadal), mais (virtuellement) devant l'Espagnol en retirant les 90 points de celui-ci, conquis l'an dernier. Il lui suffira ainsi d'imiter le parcours du Majorquin (dans le cas d'un duel en finale, il devrait évidemment s'imposer) pour s'assurer la première place mondiale.- Federer finaliste à Montréal : il doit au moins être demi-finaliste à Cincinnati. Si Nadal est en demie, il doit gagner le titre.- Federer demi-finaliste à Montréal : il doit gagner Cincinnati, et espérer que Nadal ne soit pas finaliste. - Federer quart de finaliste à Montréal : il doit gagner Cincinnati, et espérer que Nadal ne soit pas demi-finaliste.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages