Tennis - ATP - Stockholm - Arthur Rinderknech n'a pas tenu face à Denis Shapovalov en quarts à Stockholm

·2 min de lecture

Bien parti face à Denis Shapovalov, Arthur Rinderknech n'a pas résisté au réveil du Canadien, qui a fini, jeudi, par s'imposer en quarts à Stockholm (4-6, 6-3, 7-5). Denis Shapovalov est tenant du titre à Stockholm et il le restera au moins 24 heures de plus. Mais le Canadien a dû lutter pour se maintenir dans le tableau, jeudi, en quarts de finale du rendez-vous suédois. La faute à Arthur Rinderknech qui, parfaitement rentré dans son match (il a mené 4-0), a jusqu'au bout posé problème à son adversaire du jour. La tête de série n°3 a fini par s'en sortir en trois sets (4-6, 6-3, 7-5). lire aussi Le tableau du tournoi de Stockholm Un premier set d'une propreté impeccable. Une série de quatre jeux blancs à cheval entre le premier et le deuxième acte. Pendant de longues minutes, le Français a eu ce match en main face à un Shapovalov trop brouillon pour espérer davantage et auteur de nombreuses fautes directes. Mais quelques miettes laissées par Rinderknech ont suffi pour que le 18e joueur mondial relance cette rencontre. Des retrouvailles avec Auger-Aliassime Un jeu de service mal entamé du Français à 3-4 dans le deuxième set (0-30) et « Shapo » s'est mis à voir une lueur d'espoir. Le Canadien a dû s'arracher pour concrétiser cette mini-occasion et il a fallu un combat de 11 minutes pour qu'il réalise le break et prenne les commandes de cette manche. Quelques minutes plus tard, il égalisait à un set partout et ce duel changeait totalement de physionomie. Dans le dernier set, les deux hommes ne se sont pas lâchés, s'appuyant tous les deux sur une première balle fulgurante par moments (7 aces pour le Français, 14 pour son rival qui a aussi commis six doubles fautes). Ils ont chacun bénéficié d'une balle de chaos lors des premiers jeux, mais aucun n'a su la concrétiser. Et c'est finalement le Canadien, dans les derniers instants du match, qui s'est engouffré sur des deuxièmes balles de Rinderknech pour s'offrir le break de la délivrance. En demi-finales, il a désormais rendez-vous avec son compatriote Félix Auger-Aliassime. C'est leur troisième rencontre de l'année et Shapovalov a une double revanche à prendre puisqu'il s'était incliné à l'Open d'Australie comme à Barcelone quelques mois plus tard. L'autre demie sera un duel 100 % américain entre Tommy Paul, qui a fait tomber Andy Murray en trois sets (6-2, 3-6, 6-3), et Frances Tiafoe.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles