Tennis - ATP - « Le tennis ne m'a pas manqué », confie Nick Kyrgios après un an sans compétition

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après plus d'un an sans match officiel, Nick Kyrgios va retrouver la compétition. Mais l'Australien affirme que l'impossibilité de pratiquer son sport n'a pas été un problème pour lui. Un an que Nick Kyrgios n'a plus disputé un match officiel. C'était, déjà, à l'Open d'Australie avec une défaite au quatrième tour face à Rafael Nadal (6-3, 3-6, 7-6 [6], 7-6 [4]). Le Covid-19 s'étant invité sur la planète par la suite, Kyrgios a décidé de ne pas quitter l'Australie et de mettre le tennis entre parenthèses. Cela ne l'a pas empêché de commenter de façon très acide les agissements de certains de ses collègues durant cette période, à commencer par Novak Djokovic (sa cible favorite, encore visée il y a peu) et son Adria Tour, Alexander Zverev ou encore Boris Becker. Il faut dire que l'Australie a connu un confinement drastique et que certaines libertés prises ailleurs pouvaient être mal ressenties vues depuis l'île continent. Le fait est que le Covid-19 est maintenant pratiquement absent d'Australie, mais c'est un autre débat. Nick Kyrgios « Il n'y a pas beaucoup de monde sur le circuit qui m'a manqué » Durant cette « année folle » loin du circuit ATP, Kyrgios a pu profiter de sa famille et de ses amis. Il a aussi évoqué l'idée d'arrêter prochainement le tennis pour se consacrer totalement aux jeux vidéo de façon professionnelle. Surtout, le tennis ne lui a pas manqué, comme il l'a confié en conférence de presse : « Je ne vais pas mentir, le tennis ne m'a pas tellement manqué, a-t-il dit. Je suis un compétiteur, mais j'ai pu l'être autrement que sur un court. Je le suis dans tous les aspects de ma vie. J'ai joué à pas mal de jeux vidéo et cela m'a permis d'entretenir cette compétitivité. Non, le tennis ne m'a pas manqué du tout. » Le 47e mondial n'a pas non plus été en manque de la vie sur le circuit et de ses collègues. « Pour être honnête, il n'y a pas beaucoup de gens sur le circuit qui m'ont manqué, mis à part les Australiens et quelques bons amis. » Pas sûr qu'un immense sourire habille son visage lors de son retour aux affaires, la semaine prochaine, face au Français Alexandre Muller lors du Murray River Open. Prêt pour le reboot Mais cet éloignement forcé des courts aura tout de même eu du bon pour le tennisman qu'il est toujours. « Mentalement, je me sens totalement régénéré, prêt à m'y remettre. J'ai l'impression de bien jouer et je suis prêt. De toute façon, tout le monde navigue à vue en ce moment. Personne ne sait qui est en forme et qui ne l'est pas. Je vais voir au jour le jour et essayer de prendre autant de plaisir que possible. »