Tennis - ATP - Vienne - Carlos Alcaraz s'offre Matteo Berrettini en quarts de finale à Vienne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Carlos Alcaraz a sorti un match énorme vendredi pour prendre le meilleur sur Matteo Berrettini (6-1, 6-7 [2], 7-6 [5]). L'Espagnol de 18 ans va disputer à Vienne sa première demi-finale en ATP 500. Qu'il semble loin le mois de mai. Le 5 mai dernier, Carlos Alcaraz fêtait ses 18 ans et se retrouvait au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid face à son idole Rafael Nadal. L'aîné n'avait pas fait de cadeau au gamin (6-1, 6-2), qui avait semblé tout petit sur le court. En près de six mois, Alcaraz a cependant bien grandi. Cet été, il participait au baby-boom de l'US Open en ralliant les quarts de finale, avec un premier top 10 (Stefanos Tsitsipas) accroché à son tableau de chasse. À Vienne, il s'est offert un deuxième cador en la personne de Matteo Berrettini, 7e mondial, au terme d'un match majuscule.

Un premier set à sens unique Car si l'Italien va disputer le Masters dans quelques semaines à Turin (14-21 novembre), c'est bien l'Espagnol qui a quitté le court en maître. Il faut dire qu'il avait débuté la partie de la meilleure des manières. Irrésistible, il ne lui avait pas fallu plus de 30 minutes pour coller un 6-1 à un Berrettini soûlé de coups. Très agressif en retour, dominateur à l'échange et audacieux dans la construction de ses points, Alcaraz était seul sur le court. lire aussi Le tableau de l'Open de Vienne Il fallait attendre le deuxième set et le service retrouvé de Berrettini pour voir le match enfin commencer. Mais on sentait que l'Italien n'avait pas le droit à l'erreur. Il parvenait cependant à tenir son service et à pousser son adversaire au tie-break. Alcaraz y commettait sa plus grosse faute du match sur un très vilain coup droit. Le finaliste de Wimbledon n'en demandait pas tant et resserrait le jeu pour égaliser. 1 Matteo Berrettini n'a pris qu'une seule fois le service de son adversaire. Il faut dire qu'il n'a eu aucune occasion de break dans les deux premiers sets. Il a eu sa première balle de break à 4-3 dans le troisième set.
Un smash raté de Berrettini offrait une première balle de break dans ce dernier set à Alcaraz. Au terme d'un gros échange, le break était fait (3-1). Mais il allait vendanger un jeu de service et permettre à Berrettini de revenir à 4-4. Le niveau ne baissait pas d'un cran et tout allait donc se jouer sur un second tie-break, durant lequel Alcaraz a a fait preuve de la même autorité qu'en début de match. Berrettini sauvait bien deux balles de match sur deux gros services. Mais quand ce fut au tour d'Alcaraz de servir, une seule balle fut suffisante. Il pouvait laisser éclater une joie légitime après cette plus belle victoire, hors Grand Chelem, et 2h40 de lutte. Il affrontera en demi-finales le vainqueur du match entre Alexander Zverev et Félix Auger-Aliassime. lire aussi L'éclosion de Carlos Alcaraz en chiffres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles