Tennis - ATP - Vienne - Vienne : Novak Djokovic presque assuré de finir l'année numéro 1 mondial

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En s'imposant face à Borna Coric (7-6 [11], 6-3), mercredi au deuxième tour du tournoi de Vienne, Novak Djokovic est quasi certain de terminer l'année sur le trône pour la sixième fois de rang. Il devra attendre encore un peu avant de soulever ce « trophée » symbolique. Mais avec son succès mercredi contre Borna Coric, Novak Djokovic a quasiment verrouillé son statut de n°1 mondial jusqu'à la fin de la saison. Seul Rafael Nadal, s'il s'invite à Sofia et qu'il fait carton plein, pourrait encore l'en priver. Scénario hautement improbable qui ne devrait pas empêcher Djokovic de terminer en tête du classement ATP pour la sixième fois de sa carrière. Seul Pete Sampras a réussi cet exploit avant lui (Roger Federer et Rafael Nadal se sont arrêtés à cinq).

lire aussi Le tableau du tournoi de Vienne Pour parvenir à conserver un nouvelle fois son trône en fin de saison, Djokovic a dû dompter un Coric coriace au deuxième tour du tournoi de Vienne. Le Croate, comme Filip Krajinovic la veille, a bousculé le « Djoker » dans le premier set. Il a eu trois balles de break, non converties, et est allé chercher quatre balles de set dans le jeu décisif. Mais il n'en a converti aucune entre un mauvais choix en passing sur la première, un échange dominé par Djokovic sur la deuxième, une faute directe malheureuse sur la troisième et un coup gagnant pleine ligne du Serbe sur la dernière. En quatre rencontres disputées face à Djokovic, Coric n'a jamais remporté le moindre set. Rageant pour Coric qui craquait finalement en fin de manche sur une grosse faute et cédait ce premier acte où il avait été si performant sur ses mises en jeu et dangereux sur celles du Serbe. La suite semblait inéluctable connaissant les qualités de Djokovic. Sur sa première occasion de break de l'ensemble du match, le n°1 mondial faisait la différence dès le début du deuxième set (bien aidé par... la première double faute de Coric dans ce match). Le natif de Belgrade gérait cette avance malgré un Croate combatif et surprenait son adversaire en fin de rencontre pour conclure (7-6 [11], 6-3).