Tennis : Benoît Paire a pris une grande décision pour son avenir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d’une année 2022 cataclysmique avec seulement cinq succès, Benoît Paire s’est récemment confié sur son état mental et les soucis auxquels il faisait face. Sorti du top 100, le Français a avoué avoir pensé à la retraite. Mais en attendant d’en arriver là, Benoît Paire garde espoir et est persuadé que « le meilleur est à venir ».

Sans aucune contestation possible, Benoît Paire vit la saison la plus difficile de sa carrière. En totale perdition sur le court, le joueur français est arrivé à un stade où il préfère abandonner plutôt que de subir son calvaire jusqu’au bout. En 2022, Paire n’a gagné qu’à cinq petites reprises, un maigre bilan qui joue sur son état de forme mental. Le Français l’a répété à de nombreuses reprises, il a très mal vécu la période post confinement. Même si cette époque demeure presque lointaine, Benoît Paire ne semble pas l’avoir digéré à 100%.

Benoît Paire consulte des spécialistes

« Ma tête, je ne sais pas quand elle va aller mieux. C’est une blessure qui peut être très longue et j’espère qu’elle sera le plus court possible. J’ai pris conscience qu’il me fallait de l’aide et qu’il fallait que je sois mieux sur le terrain. Je vois des psys, pas mal de personnes pour essayer de comprendre ce qu’il m’arrive. Tout seul, je ne m’en sortais pas. Je consulte un hypnotiseur, un psychologue. J’ai un préparateur mental pour discuter de pas mal de choses pour essayer de corriger ça », expliquait récemment Benoît Paire au sujet de sa forme mentale.

Il n’est plus…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles