Tennis - Challenger - Lucas Pouille bat Yannick Maden à Quimper, sa première victoire depuis 482 jours

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le Français Lucas Pouille, qui n'avait plus gagné depuis le 8 octobre 2019, s'est imposé lors de son premier tour à Quimper face à Yannick Maden (7-5, 4-6, 6-2). 8 octobre 2019 - 1er février 2021. 482 jours. Après une disette de plus d'un an, Lucas Pouille (74e mondial) a enfin renoué avec la victoire en s'imposant, lundi, au premier tour du deuxième Challenger de Quimper. Quelques jours plus tôt, il s'était cassé les dents sur le Slovaque Filip Horansky (163e ATP), lors de la première édition du tournoi breton. Cette fois, il a réussi à dominer en trois sets l'Allemand Yannick Maden, 173e mondial (7-5, 4-6, 6-2). Pour retrouver trace de sa dernière victoire sur le circuit, il fallait remonter à Shanghai 2019. Ensuite, le Français a connu les affres de la blessure, stoppé par un coude droit qui a dû être opéré en juillet dernier. Se remettant doucement en forme, Pouille avait préféré tirer un trait sur la fin de saison pour se donner toutes les chances de reprendre à 100 % en 2021. Avec l'idée de se tester, il a choisi de zapper l'Open d'Australie pour s'offrir une reprise moins traumatisante (et pas en trois sets gagnants) en Challenger. Un passage à vide dans le deuxième set La semaine passée, il avait perdu d'entrée mais se réjouissait de « finir un match sans douleur ». Il n'a pas laissé passer la seconde chance qui s'offrait à lui à Quimper. Appliqué, plus puissant que son adversaire, il a logiquement fait tourner la première manche en sa faveur. Il a fait le break tôt dans le deuxième, esquissant le scénario d'une victoire rapide et sans appel. Mais c'était sans compter sur un passage à vide qui a permis à Maden de recoller au score en profitant du jeu beaucoup plus décousu du Français. Poussé au troisième set, Pouille a réussi à retrouver plus de consistance et, s'il a laissé échapper les trois premières balles de match qu'il a eues sur service adverse, il a réussi à transformer celle obtenue sur sa propre mise en jeu. Le poing serré, il pouvait savourer ce premier succès si important. En attendant d'en engranger d'autres, ce qu'il est venu faire en Bretagne. lire aussi Le tableau du tournoi de Quimper 2