Tennis - Challenger - Quimper - Sebastian Korda remporte le Challenger de Quimper et intègre le top 100

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Huitième de finaliste surprise à Roland-Garros, le jeune américain Sebastian Korda intègre le top 100 au terme d'une semaine sans faute à Quimper où il a remporté son deuxième titre consécutif en Challenger. Son adversaire en finale Filip Horansky n'a pas existé (6-1, 6-1) Coucou le revoilà. On avait appris à mieux connaître Sebastian Korda, le fils du Petr, lors du dernier Roland-Garros, où il avait atteint les 8e de finale face à son idole Nadal, après être sorti des qualifs et gagné au 1er tour face à Seppi son premier match sur le « grand » circuit. Il avait enchaîné ensuite avec son premier titre en novembre dernier au Challenger d'Eckental, fait causer avec sa préparation hivernale à Las Vegas avec Andre Agassi et repris sa belle série en atteignant la finale au tournoi de Delray Beach (ATP 250) qu'il avait préféré aux qualifs pour l'Open d'Australie disputés à Doha. lire aussi Les Korda de Petr à Sebastian, une famille de sportifs De retour en France, le jeune Américain de 20 ans a assumé sa nouvelle réputation en remportant un nouveau tournoi au Challenger de Quimper, vainqueur des 22 de ses 25 derniers matches depuis le début de sa campagne à Roland. En finale, son adversaire Filip Horansky, vainqueur de Lucas Pouille au 1er tour, n'a pas existé (6-1,6-1 en 50 minutes).

Korda avait précédemment plus souffert face aux Français Lamasine, Bourgue et Bonzi (profitant aussi de l'abandon de Couacaud en quarts de finale). Grâce à ce parcours, Korda intègre le top 100 avec un bond à la 88e place, alors qu'il pointait encore au 213e rang avant Roland, et au 514e en avril 2019). Sebastian Korda « Je suis venu à Quimper car j'aime la France, j'ai connu des moments agréables à Paris l'année dernière » « Être dans le top 100, c'est super spécial, se réjouit-il. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour atteindre mes buts. Les prochaines étapes ? 75e, 50e, 20e et Top 10... Je suis venu à Quimper car j'aime la France, j'ai connu des moments agréables à Paris l'année dernière. Mais surtout j'adore jouer en indoor, les conditions conviennent bien à mon jeu. Et j'avais choisi de jouer Delray Beach puis des Challengers au lieu d'aller en Australie, pour jouer le plus possible de matches en début de saison. Par le passé, j'ai eu tendance à commencer mes saisons un peu doucement, et j'avais envie que ça change... » lire aussi Quimper fait le match juste derrière Melbourne