Tennis - Coronavirus - Harold Mayot : « La première nuit, c'était un enfer »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le numéro 1 mondial juniors Harold Mayot pense avoir contracté le coronavirus en octobre dernier en Chine, lors du Masters des jeunes. Alors que des athlètes français pourraient avoir contracté le Covid-19 lors des Jeux mondiaux militaires du 18 au 27 octobre 2019 à Wuhan en Chine, Harold Mayot pense lui aussi avoir attrapé le virus à cette période. Le numéro 1 mondial juniors était à Chengdu au même moment, pour le Masters des jeunes. « Je ne m'étais jamais senti aussi mal. Pendant quatre, cinq jours, j'avais du mal à respirer » Battu en finale de l'épreuve par le Danois Holger Rune, le Messin a ressenti les premiers symptômes dès son retour en France. « La première nuit, c'était un enfer, raconte le joueur de 18 ans, 454e mondial, actuellement confiné à Metz. Je me suis réveillé vers 3 heures du matin en transpirant à grosses gouttes. J'avais des frissons, des crampes... Je ne m'étais jamais senti aussi mal. Pendant quatre, cinq jours, j'avais du mal à respirer. » Quelques mois plus tôt, Mayot s'était fait opérer du nez. « Je me suis dit que c'était peut-être un contrecoup de l'opération, mais quand je suis allé voir mon docteur, il m'a dit que c'était une très grosse grippe, explique le récent vainqueur de l'Open d'Australie juniors. D'ailleurs, beaucoup de gens l'ont eu autour de moi, notamment mon père et ma belle-mère. Je l'ai refilé à tout le monde. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi