Tennis - Coronavirus - Le message de Novak Djokovic face au coronavirus : « Nous ne faisons qu'un »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sur son compte Instagram, le n°1 mondial a lancé un message de solidarité dimanche et a demandé à tous de respecter les règles de confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Novak Djokovic ne s'était pas exprimé depuis l'annulation du tournoi d'Indian Wells puis la suspension du circuit jusqu'au 7 juin. Ce dimanche, le n°1 mondial a pris la parole sur son compte Instagram, où on le voit aux côtés de sa femme et de ses deux fils. Pas pour commenter l'actualité du tennis mais pour livrer un message d'unité et de remise en perspective en pleine crise sanitaire mondiale. Federer : « L'heure est grave » « Je prie pour la santé et la guérison de tous. Ce sont des moments très difficiles pour tout le monde. J'envoie tout mon soutien et mes prières. Restez à la maison en quarantaine pour aider le personnel médical en première ligne avec toutes les personnes infectées et dans le besoin. Tout est question de perspective. Nous vivons dans un monde moderne où tout s'accélère. Nous nous arrêtons rarement pour contempler nos vies. [...] Nous ne pouvons pas être en bonne santé si notre monde ne l'est pas. Il est temps pour nous tous de nous réunir et de nous unir. Essayons de passer du temps de qualité avec notre famille à la maison, de profiter des petites choses de la vie, de rire, d'aimer et de consacrer du temps pour travailler sur nous-même. Priez, méditez, mangez sainement, jouez de la musique, chantez, dansez, lisez, écrivez, faites de l'exercice, dormez, entraînez vos cerveaux à avoir de bonnes pensées... Nadal montre l'exemple En restant à la maison, nous ne contribuerons pas seulement, espérons-le, à ralentir la propagation du virus. Nous nous donnerons également la possibilité de nous attarder sur certaines émotions et certains programmes subconscients supprimés et ignorés. Nous ne faisons qu'un. Nous vivons tous dans le même monde. Traitez les gens et la nature comme vous le feriez pour vous. Que Dieu vous bénisse. Nous en sortirons plus forts et plus unis, j'en suis sûr. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi