Tennis - Coronavirus - Sam Querrey donne sa version de sa fuite de Russie après son contrôle positif au coronavirus

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Américain Sam Querrey, qui avait quitté Saint-Pétersbourg sans en informer les autorités alors qu'il était positif au coronavirus, a donné sa version des faits dans une interview à Sports Illustrated. Sam Querrey a finalement donné sa version des faits. L'Américain, contrôlé positif au coronavirus en amont du tournoi de Saint-Pétersbourg, avait quitté la Russie avec sa femme (également positive) et son enfant sans autorisation et en se soustrayant à la quarantaine obligatoire. Les organisateurs avaient expliqué dans un communiqué que le joueur ne s'était pas soumis à la visite d'une équipe médicale avant de quitter le pays en jet privé. lire aussi Querrey, la folle évasion C'est cette visite de deux médecins chargés d'examiner sa famille et ses potentielles conséquences qui ont décidé le joueur à fuir le pays sans prévenir. « Ce n'est pas aussi simple que, oh j'ai eu le Covid et je vais voir ma femme pour lui dire : "Fuyons d'ici'" Je veux juste dire ce qui s'est passé et alors les gens pourront me juger sur les faits », explique-t-il d'emblée au média américain Sports Illustrated. Sam Querrey « Personne n'a pu me dire : ''Oh, vous resterez certainement ensemble'' ou quelque chose de ce genre » Il estime qu'il était prêt à accepter sans problème une quarantaine dans l'hôtel où il était. Mais les autorités locales l'ont informé que lui et sa famille n'étaient plus les bienvenus et qu'ils allaient devoir effectuer leur quarantaine ailleurs. Il raconte que des médecins - qu'il ne connaissait pas - devaient venir les examiner et que, si l'un d'eux était symptomatique, ils seraient contraints de faire leur quarantaine (deux semaines) à l'hôpital. Méfiant quant à ce nouveau scénario (les organisateurs avaient raconté eux aussi le but de cette visite médicale sans préciser le lieu où seraient transférés Querrey et sa famille en cas de symptômes), l'Américain s'est carrément inquiété quand il n'a pas eu de réponse sur une éventuelle séparation de sa famille. « Personne n'a pu me dire : "oh vous resterez certainement ensemble" ou quelque chose de ce genre », relate-t-il. Inquiet d'une éventuelle séparation, Querrey a décidé de réserver un jet privé pour quitte le pays direction Londres où il assure avoir observé une quarantaine. L'équipe médicale, retoquée le soir à 22 heures, a trouvé la chambre vide le lendemain à 10 heures. Et les caméras de surveillance avaient montré le départ de la famille tôt le matin. L'ATP a décidé de sanctionner l'Américain pour son comportement mais d'une manière légère (une amende avec sursis qui sera levée s'il respecte les protocoles lors des six prochains mois).