Tennis - Coronavirus - Le tennis français met ses souvenirs aux enchères pour soutenir les soignants

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sous l'impulsion de l'ex-joueur Charles-Antoine Brézac, une vente aux enchères de lots offerts par les professionnels du tennis français de tous niveaux est réalisée de ce mercredi jusqu'à dimanche. L'argent récolté sera reversé à une fondation d'aide au personnel hospitalier. Les actions solidaires destinées à venir en aide aux soignants se sont multipliées depuis le début de la crise liée au coronavirus. En voilà une qui rassemble cette semaine la famille du tennis français. 239e joueur mondial en 2010, champion de France par équipes en 2013 avec le TC Quimperlé, passé ensuite par une école d'avocat et aujourd'hui entraîneur au sein de la All In Academy, Charles-Antoine Brézac s'est lancé, avec le syndicat des joueurs professionnels (UNJPT), depuis quelques semaines, dans un projet qui va vivre entre ce mercredi et dimanche : une vente aux enchères de lots offerts par les pros du tennis français. Cyril Dumoulin récolte plus de 300 000 euros pour les soignants « L'idée, c'est d'aider les soignants qui sont sur le front, synthétise le Breton de 34 ans. Je suis issu du milieu du tennis professionnel et je me suis simplement demandé comment le tennis français pro pouvait participer. Je me suis dit qu'une vente aux enchères pouvait fonctionner. Avec un objectif double : d'abord, bien sûr, reverser l'argent à une fondation AP-HP, qui sera bénéficiaire de la récolte de ces ventes aux enchères. Ensuite, réunir le tennis français professionnel autour d'un projet commun de solidarité, ce qui me paraissait important pour une discipline souvent critiquée pour son individualisme. C'est une action commune de la famille du tennis. »


La FFT a répondu présent quand Brézac l'a sollicitée pour se porter au soutien du projet, notamment via sa force de communication. Et la société Drouot, spécialisée dans le marché de l'art et la vente aux enchères, a accepté de procéder gracieusement à l'opération. « Il fallait que les meilleurs soient la locomotive de cette opération, car ce sont eux qui ont la plus grande communauté digitale, par exemple. Mais je tenais aussi à intégrer le 50e français, qui galère toute l'année sur les tournois Futures, et même le joueur qui ne joue que le circuit français, le circuit CNGT. L'idée était que garçons et filles participent, mais aussi le tennis fauteuil, que je souhaitais intégrer. Chacun donne ce qu'il a envie de donner, de son matériel ou de son temps. Le but était que tous se sentent investis d'une solidarité commune. » Parmi les lots mis aux enchères, notamment, une heure de tennis avec Richard Gasquet, Lucas Pouille, Paul-Henri Mathieu, Pauline Parmentier et Amélie Mauresmo, Fiona Ferro ou Nathalie Tauziat. « Ça se passera sur les installations de la FFT, à Roland-Garros ou au Centre national d'entraînement, précise Brézac, et ça restera possible dans les dix-huit mois suivant la fin de la vente aux enchères. La FFT permettra aussi que quelqu'un suive une journée complète d'un espoir au CNE, un garçon et une fille, qui restent à déterminer. Il y a aussi eu des dons matériels, comme les tenues de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert quand ils ont gagné le Masters, la raquette de Marion Bartoli à Wimbledon 2013, celle de Jo-Wilfried Tsonga lors de la finale de Coupe Davis 2017, un très beau sac de Wimbledon de Stéphane Houdet (ex n°1 mondial de tennis-fauteuil)... Les autres joueurs un peu moins connus ont donné des raquettes ou des tenues complètes de moments qui les ont marqués dans leur carrière, qu'il s'agisse d'une participation à un Grand Chelem, d'un titre en Challenger, d'un gros match ou autres. » Une centaine de lots, au total, peuvent être acquis entre ce mercredi et dimanche soir, fin de la vente. « Si certains se manifestent encore, des lots pourront être ajoutés en cours de route. C'est difficile de faire des estimations, mais on se dit qu'à partir de 20 000 euros récoltés, ça deviendrait une belle somme. » Toutes les infos sur la pandémie de coronavirus et le sport

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi