Tennis : Dopage, infiltrations… Au tour de Guillaume Martin de se payer Rafael Nadal !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la déclaration crue de Thibaut Pinot sur les infiltrations reçues par Rafael Nadal lors de ce dernier Roland-Garros, Guillaume Martin est lui aussi sorti du silence sur ce sujet pour dénoncer la différence de traitement entre les cyclistes et les tennismans.

Au milieu des félicitations et des louanges, Rafael Nadal a dû voir passer quelques messages un peu moins positifs sur ces fameuses infiltrations. Touché au pied, l’Espagnol n’a eu d’autre choix que d’être suivi de très près pour pouvoir participer (et donc remporter) à ce Roland-Garros. Après son sacre, Rafael Nadal a été interrogé sur le nombre d’infiltrations qu’il avait dû se faire. « C’est mieux que tu ne le saches pas », a-t-il répondu au journaliste. Dans la foulée, Thibaut Pinot, cycliste français, a fait savoir ce qu’il en pensait : « Les héros d’aujourd’hui… ». Clair, net et précis ! Guillaume Martin, lui aussi cycliste, a voulu se mêler de cette petite polémique.

« Si on est malade ou blessé, on ne court pas, on ne fait pas de compétition »

« Ce qu'a fait Nadal aurait été impossible dans le vélo, et je trouve ça normal. Si on est malade ou blessé, on ne court pas, on ne fait pas de compétition, ça me semble du bon sens. Pour plusieurs raisons. En premier lieu, pour la santé des athlètes. Sur le long terme je ne suis pas sûr que cela fasse du bien à la cheville de Nadal. Et en plus, les médicaments et encore plus…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles