Tennis - esport - Madrid Open Virtual Pro : Andy Murray et Kiki Bertens sacrés

L'Equipe.fr
L’Equipe

Andy Murray est venu à bout de David Goffin en finale de l'édition virtuelle du Masters 1000 de Madrid. Kiki Bertens, elle, a « conservé son titre » face à Fiona Ferro. Andy Murray a remporté le Madrid Open Virtual Pro organisé après l'annulation du Masters 1000 de Madrid à cause de la pandémie de coronavirus. Le Britannique s'était détaché très vite, dès le début de la compétition, comme un possible vainqueur. En finale, face à David Goffin, il n'a pas déçu. Mais il n'a pas eu la partie facile et a dû en passer par un tie-break de tous les dangers après un set où les interminables rallyes furent légion. « C'est mon service qui a fait la différence. À la fin, c'était tendu. Dans la vraie vie, lorsqu'il y a de la tension sur un court, on peut faire en sorte de reprendre le contrôle. C'est plus difficile quand il faut aussi lutter contre la technologie », déclarait Murray au terme d'une rencontre qui a été moins compliquée en termes de connexions que le reste du tournoi. Le décevant Tennis World Tour au centre de toutes les attentions
En tout cas, cette initiative aura permis à ceux qui ne le connaissaient pas de découvrir le côté chambreur de Murray, plutôt habitué à bougonner sur un court. Goffin, lui, se montrait également satisfait. « C'était cool, malgré les problèmes de connexion. Cela faisait longtemps que je n'avais pas joué à un jeu vidéo, mais j'ai eu le temps de m'entraîner. La différence avec la vraie vie ? Il y a bien plus de rallyes et je monte moins au filet. Mais j'étais en finale donc je suis content. »

Chez les femmes, la championne en titre l'est aussi devenue en virtuel puisque Kiki Bertens a largement dominé Fiona Ferro (6-2). Plus puissante, la Néerlandaise a rapidement fait le break pour ne jamais relâcher son emprise. « Je me suis beaucoup entraînée car quand je fais quelque chose, je veux le faire bien. Et j'avais le temps... Je trouve que cette initiative était très sympa pour les fans », lâchait une Bertens en tenue complète de compétition. De fait, avec plus de 50 millions de connexions, cette édition virtuelle a été un succès populaire.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi