Tennis - Félix Auger-Aliassime cherche à recruter un conseiller mentor

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Lors d'une visio-conférence, Félix Auger-Aliassime a dressé lundi un bilan positif de sa saison et évoqué les différentes pistes pour la suite. Le Canadien cherche un « conseiller mentor » pour compléter son équipe. En quarantaine dans sa famille à Montréal, Félix Auger-Aliassime en a profité lundi pour donner quelques nouvelles en visio-conférence. Au fil des questions, le jeune Canadien (20 ans) a tiré un bilan positif de sa saison ponctuée par trois finales (Rotterdam, Marseille et Cologne) et une deuxième semaine en Grand Chelem à l'US Open (battu en huitièmes par Dominic Thiem) et a raconté cette année si compliquée en insistant sur le fait qu'il se sentait « chanceux et privilégié d'avoir pu rejouer » malgré les conditions difficiles, en particulier l'éloignement de sa famille (coupé quasiment six mois d'elle). « Le plus important pour moi, c'est l'évolution de mon jeu, de ma personne, ma maturité, mon approche sur ma carrière », a-t-il résumé en précisant quelques améliorations de son jeu comme son service, sa volée grâce au double notamment, et sa capacité d'adaptation challengée lors de ces temps incertains. Félix Auger-Aliassime « Je sentais que notre collaboration (avec Guillaume Marx) avait atteint sa limite et qu'il était temps pour moi d'aller chercher de nouveaux conseils » Puis le 21e mondial est revenu sur sa séparation récente avec l'un de ses coaches, Guillaume Marx : « Ce ne sont jamais des décisions faciles après toutes les belles années que j'ai connues avec Guillaume, c'est devenu un membre de la famille et il l'est encore. Il ne faut pas mélanger le côté personnel et affectif et le côté professionnel. J'y ai longtemps réfléchi et j'ai senti à la fin de l'année que c'était le moment. Je sentais que notre collaboration avait atteint sa limite et qu'il était temps pour moi d'aller chercher de nouveaux conseils et défis pour atteindre la prochaine étape. » Frédéric Fontang devient donc son coach principal mais il cherche un conseiller de « luxe » pour les accompagner : « Ce changement ouvre une porte pour ajouter un mentor ou un conseiller qui a l'expérience du très haut niveau, soit qui a accompagné des joueurs qui ont gagné des Grands Chelems soit quelqu'un qui a déjà lui-même gagné des Grands Chelems. C'est une piste qu'on commence à ouvrir mais pour l'instant, j'ai le reste de mon équipe qui est en place avec Frédéric (Fontang) qui est toujours engagé totalement dans notre projet. Il n'y a pas d'urgence, pas de deadline. J'ai ouvert la porte. » Il s'entraînera chez Nadal en décembre En attendant, « FAA » a prévu de se rendre début décembre à l'académie Nadal à Majorque pour s'entraîner dans des bonnes conditions et avec d'excellents joueurs. Toujours dans l'incertitude pour l'Open d'Australie, il envisage pour le moment un départ en début d'année 2021 mais devra encore faire preuve de capacité d'adaptation, un des grands challenges de cette période. lire aussi Toute l'actu du tennis