Tennis - Fonds de soutien : seul le top 500 concerné par l'aide ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le fonds de soutien créé par les instances dirigeantes du tennis mondial pourrait ne s'adresser qu'au top 500 ATP et WTA, laissant de côté les joueurs moins bien classés. Alors que les premières informations, en avril, évoquaient un fonds de soutien pour les joueurs et joueuses classés jusqu'à la 700e place mondiale, celui-ci pourrait finalement ne concerner que le top 500 en simple, le top 175 en double. C'est en tout cas le plan décidé par l'ATP et la WTA selon la journaliste canadienne Stephanie Myles, pour Open Court. À moins que la Fédération internationale (ITF) ne consente un effort financier supplémentaire et rajoute une certaine somme aux quelque 6 millions de dollars (5,55 M€) rassemblés par les sept instances dirigeantes du tennis mondial (ATP, WTA, ITF et les 4 Grands Chelems).

Quelques semaines après la déclaration de Roger Federer, militant pour une fusion entre l'ATP et la WTA, les deux circuits ne se sont visiblement pas concertés. Ils ont en tout cas mis en place deux systèmes différents. Côté hommes, les joueurs classés entre la 101e et la 500e place en simple devraient recevoir deux paiements de 4 325 dollars (environ 4 000 €). Ceux classés entre la 51e et la 175e place en double, deux fois 2 165 dollars, soit la moitié. La WTA n'a pas fait cette distinction entre simple et double. Les joueuses classées dans le top 500 en simple et dans le top 175 en double recevront chacune 10 400 dollars (9 613 €) en deux versements. Ne seront pas éligibles : les joueuses ayant gagné 350 000 dollars ou plus en prize money sur les douze derniers mois de compétition (du 17 mars 2019 au 16 mars 2020, date du gel des classements) ; 1,4 million ou plus sur les quatre dernières années ; et 3,5 millions ou plus durant leur carrière. Celles ayant disputé moins de six tournois WTA (ou plus de six mais pas de Grand Chelem) sur les douze derniers mois ne toucheront que la moitié. Fonds de soutien : Dominic Thiem ne souhaite pas contribuer L'émouvante lettre ouverte d'Ines Ibbou à Dominic Thiem L'ATP a également décidé de plus de critères d'inéligibilité : les joueurs suspendus ; ceux ayant gagné 250 000 dollars ou plus sur les douze derniers mois ; 1 million ou plus sur les quatre dernières années. Avec une subtilité : l'ATP offre déjà des subventions dites « de voyage » pour les joueurs évoluant principalement sur le circuit secondaire (4 000 dollars pour les joueurs classés entre la 151e et 400e place en simple, 2 000 dollars pour ceux classés entre la 76e et 175e place en double). Les joueurs éligibles pour le fonds de soutien et la subvention ne pourront en toucher qu'un des deux.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi