Tennis - Interclubs - Hugo Gaston sacré champion de France interclubs avec Toulouse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Lucas Pouille
    Joueur de tennis français
  • Benjamin Bonzi
    Joueur de tennis français
  • Hugo Gaston
    Joueur de tennis français

Le Stade Toulousain, avec notamment dans ses rangs Hugo Gaston et Benjamin Bonzi, a remporté mercredi, à Créteil, la finale des Championnats de France par équipes, aux dépens du TC Loon-Plage de Lucas Pouille. Après une année sans Championnat de France de Pro A, Covid oblige, les interclubs du tennis français avaient repris leurs droits, ces dernières semaines, et ce sont le Stade Toulousain, côté masculin, et le CT Clermontois, chez les filles, qui ont décroché les titres, mercredi, à Créteil.

La finale féminine a tourné court (4-0, sachant qu'une rencontre est composée de quatre simples et deux doubles), puisque l'armada internationale de Clermont (Oise), avec notamment la Danoise Clara Tauson (44e WTA), la Belge Alison Van Uytvanck (68e) et l'Américaine Bernarda Pera (94e), n'a pas perdu une seule manche sur l'ensemble des quatre simples disputés face à Boulogne-Billancourt (malgré les présences, entre autres de Tamara Zidansek, demi-finaliste du dernier Roland-Garros, Chloé Paquet et Diane Parry). En revanche, la finale masculine, elle, a transporté son lot de suspense. Emmené par les n°5 et 6 français, Benjamin Bonzi (64e ATP) et Hugo Gaston (67e), le Stade Toulousain a fini par décrocher le premier titre de son histoire (4-2), à l'issue du très accroché super tie-break du dernier double, remporté par l'excellente paire Doumbia-Reboul (5 titres en Challengers cette saison), face au duo Pouille-Hoang (3-6, 6-3, 11-9). Lucas Pouille avec son club d'enfance Lucas Pouille, très actif durant la campagne (avec notamment une victoire sur Benoît Paire) et très heureux de défendre les couleurs de son club d'enfance au plus haut niveau, a échoué deux fois au super tie-break, mercredi. En double, donc, et peu avant en simple face à Bonzi (6-4, 4-6, 10-4). Hugo Gaston, lui, revenu dans son club dès qu'il avait été libéré de l'équipe de France de Coupe Davis, à Innsbruck, a remporté tous ses matches avec le Stade Toulousain, dont son simple, mardi (6-1, 7-5), contre le Néerlandais Botic Van Den Zandschulp, 57e mondial. Place à la fête, puis aux vacances, mais brèves.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles