Tennis - Jeux vidéo - Comme Federer, ils connaissent une seconde jeunesse

L'Equipe.fr
A l'instar du recordman de victoires en Grand Chelem, voici quelques jeux vidéo qui ont su revenir sur le devant de la scène après un long passage à vide...

A l'instar du recordman de victoires en Grand Chelem, voici quelques jeux vidéo qui ont su revenir sur le devant de la scène après un long passage à vide...Impressionnant depuis le début de saison, Roger Federer a glané un nouveau titre majeur dimanche dernier face à Rafael Nadal en finale du Masters 1000 de Miami. Comme lui, plusieurs licences incontournables du jeu vidéo ont su revenir au premier plan alors que leur gloire semblait appartenir au passé. Et notamment Pro Evolution Soccer, la simulation de Konami ayant connu une longue traversée du désert entre 2008 et 2014. L'épisode annuel (lire notre test) confirme d'ailleurs cette embellie amorcée en 2015. Si PES ne domine néanmoins plus sa discipline comme il a pu le faire à ses plus grandes heures, il est redevenu l'un des acteurs majeurs du sport sur consoles.Mortal Kombat et Street Fighter longtemps éloignés des ringsTrès en vogue au début des années 1990, les deux séries de combat vont progressivement marquer le pas, notamment en raison de l'arrivée de la 3D. Un virage qui a vu le titre de Capcom basculer du divertissement grand public à un loisir de puristes, perdant par conséquent une grosse partie de ses joueurs. Les combattants de rue vont par la suite effectuer un break d'une décennie (or rééditions et autres coffrets anniversaires), avant de revenir en force dans Street Fighter IV (2009). Aujourd'hui, le jeu de combat est l'un des fleurons du eSport.En ce qui concerne Mortal Kombat, c'est encore plus radicale puisque la série gore avait totalement disparue des radars et de l'esprit des gamers avant que Warner Bros. n'entame un reboot salvateur (2009). Le dixième opus de la franchise sanguinaire commercialisé en 2015 lui a permis de tutoyer à nouveau les sommets...Doom, un come-back fracassantBien avant les Call of Duty et autre Battlefield, c'est Doom qui était considéré comme la référence absolue en matière de FPS. Un genre qu'il a activement contribué à populariser au point que l'on parle toujours aujourd'hui de Doom-like pour évoquer les jeux de tirs à la première personne. Dépassé par les foudres de guerre d'EA et d'Activision (entre autres), Doom aura connu un début de millénaire délicat, s'effaçant durant de longues années avant de revenir par la grande porte, là aussi via un reboot, en mai 2016.Resident Evil 7, comme au bon vieux temps...Apparu sur PlayStation en 1996, le survival horror de Capcom n'a quant à lui jamais disparu, mais s'était dernièrement éloigné de son essence, remplaçant les moments de stress et la gestion de ressources limitées par des séquences de gunfights quasi-effrénées. Le septième opus de la saga, sorti au mois de janvier dernier, a remis les pendules à l'heure en plongeant les joueurs dans une aventure à l'ancienne, l'angoisse reprenant le dessus sur l'action...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages