Tennis - Masters Next Gen - Le Masters Next Gen, laboratoire de l'ATP

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Masters Next Gen est l'occasion de voir les meilleurs jeunes s'affronter en fin de saison. Mais l'épreuve a toujours été considérée par l'ATP comme un laboratoire pour tester règles et formats. Après un an de pause pour cause de pandémie, le Masters Next Gen reprend sa place dans le calendrier, du 9 au 13 novembre. À l'image du Masters classique, il regroupe les huit premiers joueurs de 21 ans et moins à la Race. Jannik Sinner, Félix Auger-Aliassime et Jenson Brooksby n'effectuant pas le déplacement à Milan, les qualifiés sont donc Carlos Alcaraz (18 ans, 32e), Sebastian Korda (21 ans, 39e), Lorenzo Musetti (19 ans, 58e), Brandon Nakashima (20 ans, 63e), Hugo Gaston (21 ans, 67e), Juan Manuel Cerundolo (19 ans, 91e), Sebastian Baez (20 ans, 111e), Holger Rune (18 ans, 109e). Les huit joueurs sont répartis en deux poules. Dans la poule A, on retrouve Alcaraz, Nakashima, Cerundolo et Rune. La poule B opposera Korda, Musetti, Baez et Gaston. Les deux premiers seront qualifiés pour les demi-finales. Hugo Gaston débutera face à Sebastian Korda, ce mardi à 19h30.

Le public est aussi concerné par les nouvelles règles Traditionnellement, le Masters Next Gen est un laboratoire pour l'ATP qui y teste de nouvelles règles et tente des formats novateurs. En préambule, il n'y a que quatre minutes entre l'entrée du deuxième joueur sur le court et le début du match. Les matches sont au meilleur des cinq sets, mais les sets se jouent en quatre jeux, avec tie-break à 3-3 ; la règle du « no ad », qui veut que le point soit attribué à celui qui marque le point juste après l'égalité, est également de rigueur ; au service, c'est le « no let » qui est appliqué. lire aussi Gaston a encore de la marge Enfin, les joueurs peuvent consulter leur coach. Les années précédentes, cela se faisait par l'intermédiaire d'un casque équipé d'un micro et uniquement lors des changements de côté. Cette année, les joueurs pourront directement s'adresser à leur coach en tribune. Par ailleurs, afin de laisser le moins de place aux temps morts, les « toilet breaks » sont limités à 3 minutes (5 maximum, en cas de changement complet de tenue). De même, les joueurs n'auront droit qu'à un seul temps mort médical. On notera que le public est également concerné puisqu'il a l'entière liberté de mouvement durant les matches et ne doit plus attendre les changements de côté pour entrer en tribunes.

Beaucoup de joueurs partiront dans l'inconnu au sujet de leurs adversaires, Hugo Gaston étant celui qui a déjà croisé la route du plus grand nombre de rivaux (Alcaraz, Musetti et Cerundolo). Pour le reste, de nombreux matches constitueront une première prise de contact entre ces jeunes joueurs. Hugo Gaston : « Tout faire pour remporter ce tournoi »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles