Tennis : Privé d'Open d'Australie en 2022, Djokovic lâche ses vérités

Tous les joueurs devant être vaccinés contre le Covid-19 pour disputer l’Open d’Australie l’année dernière, Novak Djokovic avait dû renoncer à jouer le premier Grand Chelem de l’année. Une situation qui était même devenue tendue puisqu’il a vu son visa être annulé. Après de multiples recours devant la justice, il a été expulsé du territoire australien.

Un an après l’énorme polémique qui avait contraint Novak Djokovic à quitter le territoire australien pour défaut de vaccination, le Serbe a obtenu l’autorisation de disputer l’Open d’Australie qui se tiendra du 8 au 30 janvier 2023.

« Sans rancune »

Après avoir battu l’Américain Sebastian Korda (6-7, 7-6, 6-4) lors du tournoi d’Adélaïde, le Serbe a remporté son 92ème titre de la saison. Interrogé par les journalistes lors de la traditionnelle conférence de presse après sa victoire, il est revenu sur les événements de l’année passée : « Je ne garde aucune rancune. En Australie, j’ai connu beaucoup plus d’expériences positives dans le passé. Trop pour tout jeter en réaction à ce qu’il s’est passé l’an dernier ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un message fort envoyé

Fidèle à lui-même, Novak Djokovic est resté simple dans sa réponse, tout en n’hésitant pas à tacler les autorités australiennes. Dans la continuité de sa réponse, il avoue : « je me sens très bien avec les gens, les gens normaux,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com