Tennis - Roland-Garros : Après son sacre, Swiatek choquée par Lewandowski !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce samedi, Iga Swiatek s’est imposée lors de la finale de Roland-Garros face à Cori Gauff (6-1, 6-3). La numéro 1 mondiale n’a pas traîné et s’est facilement débarrassée de son adversaire en un peu plus d’une heure de jeu. Elle décroche ainsi son deuxième titre en tournoi majeur, sous les yeux de Robert Lewandowski. De quoi impressionner la Polonaise…

Impressionnante ! C’est le mot pour décrire la numéro 1 mondiale Iga Swiatek, qui s’est imposée en un temps record lors de la finale de Roland-Garros. Il ne lui aura fallu qu'un peu plus d’une heure pour clore les débats (6-1, 6-3), elle assoit donc de plus en plus sa suprématie sur le tennis féminin. En demi-finale, elle n'a abandonné que trois jeux à la Russe Daria Kasatkina (20e), surclassée 6-2, 6-1 en 64 minutes. Coco Gauff, son adversaire, 23e mondiale, avait dominé l'inattendue Italienne Martina Trevisan (59e) 6-3, 6-1 en moins d'une heure et demie. Cori Gauff, qui n’avait pas encore perdu un seul set sur le circuit, n’a pu que constater les dégâts : « Iga était juste trop forte aujourd'hui (samedi). Bien sûr, à certains moments, j'aurais pu mieux jouer. Mais elle ne vous donne rien du tout. Chaque fois que je pensais avoir frappée une bonne balle, elle faisait en sorte que ce ne soit pas le cas. C'est pourquoi elle est sur une telle série (35 victoires). En tout cas, je suis contente, car j'ai fait de mon mieux. » La Polonaise, quant à elle, peut savourer son second sacre à Roland-Garros, en conférence de presse relayée par…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles