Tennis - Rolex Paris Masters - Alexander Zverev expédie Kecmanovic et rejoint Mannarino en huitièmes du Rolex Paris Masters

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pour son entrée en lice au Rolex Paris Masters, dans un contexte privé délicat, l'Allemand Alexander Zverev n'a pas fait de détail, pulvérisant le Serbe Miomir Kecmanovic en deux petits sets (6-2, 6-2). Il est une évidence : Alexander Zverev sait se blinder. Alors que sa vie privée est en plein chaos, après les doubles révélations la semaine dernière de deux ex-petites amies, Branda Patea et Olga Sharypova, l'Allemand, n°7 mondial, est toujours capable de jouer très proprement au tennis. Mercredi, pour son entrée en lice à l'AccorHotels Arena, Zverev a été net et sans bavure. Agressif, précis, appliqué, le vainqueur du Masters de Londres 2018 a expulsé sans ménagement le Serbe Miomir Kecmanovic (42e mondial) en 55 minutes (6-2, 6-2) en ne cédant que... trois points sur sa mise en jeu ! En huitièmes de finale, il affrontera Adrian Mannarino, tombeur de Yoshihito Nishioka. lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters Une satisfaction pour lui forcément, même si Zverev sait bien que les derniers évènements extra-terrain ont dangereusement flouté son image. Bientôt père de famille, à 23 ans, sans vraiment l'avoir voulu, de l'enfant porté par Patea, laquelle ne veut surtout pas partager la garde avec lui, le dernier finaliste de l'US Open doit surtout faire face aux accusations de violence conjugale dévoilées et réitérées depuis une semaine par son ex-compagne russe, Olga Sharypova. Alexander Zverev « Je suis ici pour jouer au tennis. J'ai plutôt bien fait cela ces dernières semaines. » Ce deuxième volet est évidemment le plus sensible et il conviendra de voir quelles suites les deux parties vont donner à tout cela, sachant qu'à ce jour aucune action en justice n'a encore été portée ni par un camp, ni par l'autre. Mercredi, en tout cas, après sa victoire expéditive, Zverev ne s'est pas caché. Il a à nouveau réfuté les accusations, sans s'étendre sur le sujet cependant.
« Je suis ici pour jouer au tennis. J'ai plutôt bien fait cela ces dernières semaines », commentait l'Allemand, double vainqueur à Cologne il y a quinze jours. « J'ai tout dit sur mon compte Instagram. Il n'y a rien que je puisse ajouter maintenant. Je suis ici pour jouer au tennis. Je prends du plaisir sur le court. Comme je l'ai dit, cette relation (avec Olga Sharypova) est terminée depuis longtemps. Rien n'est vrai, j'ai dit ce que j'avais à dire pour le moment », a-t-il conclu.