Tennis - Rolex Paris Masters - Guy Forget : « On le fait pour les joueurs »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Guy Forget, le directeur du Rolex Paris Masters, reste positif. Le Paris Rolex Masters a lieu malgré des circonstances peu favorables. Sur la difficulté à monter ce tournoi « On était accrochés comme tout le monde à notre poste de télévision quand le président s'est exprimé. Nous avions émis différentes possibilités. On aurait pu annuler, tout simplement. Ça n'a pas été le cas. Le huis-clos, on est certes un peu déçu mais le tournoi va se dérouler, c'est le point positif. On le fait pour les joueurs. Je suis un peu déçu que certains ne se saisissent pas de cette opportunité. Il y a de l'enjeu. Ils n'ont pas pu jouer pendant des mois. Mais les autres nous disent merci, et ça fait plaisir. Le prize-money est moindre, mais tout le monde doit se serrer les coudes et accepter les réductions. Nous avons eu le soutien financier de l'ATP et des autres Masters 1000 pour équilibrer notre bilan. On ne sait pas ce qui peut arriver à des tournois 500 ou 250. On sait que 2021 sera encore une année difficile. » lire aussi Tableau du Rolex Paris Masters Sur les leçons à retenir de l'organisation de Roland-Garros « Les mêmes personnes qui nous ont critiqués pour avoir déménagé Roland-Garros plus tard dans la saison nous disent maintenant que c'était la bonne chose à faire, principalement les joueurs. L'année prochaine, nous l'imaginerions probablement à nouveau si les mêmes conditions se produisaient. C'est un intérêt commun. Ça a marché. Mais maintenant qu'on a travaillé ensemble avec l'ATP, la WTA, on peut dire que la confiance dans les relations qu'on a nouées dans ces temps difficiles a été positive. Ce serait les premiers à qui on parlerait pour avoir leur support. À l'époque, on était un peu inquiets de ce qui pouvait se passer si on devait attendre les signaux positifs de tout le monde. C'est dans le meilleur intérêt de tous de collaborer. Les plus gros tournois sont ceux qui peuvent permettre de payer des prize-money décents, même avec peu de spectateurs, grâce notamment à de bonnes audiences TV. C'est triste, mais ils peuvent survivre tandis que d'autres tournois font face à des grosses difficultés. Il faut être solidaires. » Sur les chances de Nadal de gagner enfin Bercy « Il a les armes pour le faire, en imposant notamment sa longueur de balle. Je l'ai trouvé performant à ce niveau là cette année à Roland. Il a trouvé je trouve plus de profondeur en jouant un peu différemment. Avec ces schémas, il peut gagner à Bercy. »