Tennis - Rolex Paris Masters - Un Kazakh facétieux, des qualifiés ambitieux, un favori malchanceux... le programme de mardi au Rolex Paris Masters

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

La deuxième journée du Masters 1000 de Paris-Bercy s'annonce riche en émotions, avec un choc entre Stan Wawrinka et Dan Evans et l'entrée en lice de Stefanos Tsitsipas, qui n'aura pas la tâche facile face à Ugo Humbert. Le favori en action : Stefanos Tsitsipas La tête de série n° 2 est le premier top 10 à fouler les courts de l'Accor Arena de Paris. Demi-finaliste du récent Roland-Garros, son meilleur résultat en Grand Chelem, le Grec a remporté cinq de ses six titres en indoor, le dernier à Marseille en février. Pour son entrée en lice, il devra se défaire en début de night session du coriace Ugo Humbert, lauréat de l'Open d'Anvers il y a deux semaines. Le Français est monté en puissance après avoir cédé le premier set à Casper Ruud ce lundi, et a su se montrer opportuniste et agressif dans les moments-clés. Tsitsipas devra donc rendre une copie plus propre que contre Grigor Dimitrov à Vienne, sa dernière contre-performance, pour rééditer sa performance de l'an passé à Bercy (quarts de finale).

Le choc : Stan Wawrinka - Dan Evans Sur le papier, Stan Wawrinka (12), triple vainqueur de Grand Chelem, n'a aucune raison d'être inquiété par Dan Evans, vierge de titre sur le circuit principal. Pourtant, le Britannique de 30 ans reste sur deux demi-finales, à Anvers et à Vienne, où il a fait respectivement tomber Karen Khachanov et Grigor Dimitrov. Avec son redoutable slice de revers, il est capable de faire déjouer n'importe qui, d'Andrey Rublev cette saison à John Isner l'an dernier. D'autant que Stan Wawrinka est en délicatesse depuis la reprise, en témoigne sa défaite d'entrée contre Cristian Garin à Vienne. Le puissant Suisse a beau avoir remporté chacune de leurs quatre confrontations, les trois disputées sur dur se sont achevées au set décisif. À Saint-Pétersbourg, le 12 octobre dernier, il avait dû sauver trois balles de matches avant de se défaire de son adversaire du jour (3-6, 7-6, 7-5). Les étincelles devraient donc jaillir du court central dès 11 heures.

Vers une surprise : les qualifiés Norbert Gombos et Marcos Giron sont les deux seuls qualifiés à avoir passé le premier tour. Et ils risquent de poser des problèmes à David Goffin (8) et Matteo Berrettini (7), en difficulté à l'heure actuelle. Le Belge reste sur trois défaites d'entrée, quand son adversaire du jour, 104e mondial, a disposé de Pablo Carreno Busta à Montpellier en février puis de Borna Coric à Roland-Garros. Quant à l'Italien, diminué physiquement, il n'a pas rejoué depuis sa déconvenue à Roland-Garros contre Daniel Altmaier, et n'a jamais remporté le moindre match à Bercy. Ce que Giron, quart-finaliste à Anvers après avoir battu Goffin en deux sets, a déjà accompli ce lundi. lire aussi Le programme complet de mardi Un oeil sur : Alexander Bublik - Lorenzo Sonego Kyrgios, Paire, Fognini, Monfils... on pourrait penser que tous les showmen ont déserté Bercy. Heureusement, Alexander Bublik est tout aussi friand des coups qui sortent de l'ordinaire. Amorties rétros, services à la cuillère, tweeners (coups entre les jambes)... le Kazakh au toucher de velours dispose d'une impressionnante palette de « trick shots ». En face, la prestation de Lorenzo Sonego sera tout aussi intéressante à suivre. Car l'Italien de 25 ans sort d'une finale à Vienne, après avoir sèchement battu le n° 1 mondial Novak Djokovic (6-2 6-1). Parviendra-t-il à maintenir ce niveau, qui lui avait permis d'atteindre les huitièmes de finale de Roland-Garros après une victoire sur... Alexander Bublik ? Réponse à partir de 14 heures sur le court n° 2. La stat 1 John Millman a remporté son premier titre sur le circuit principal dimanche, à l'occasion de l'ATP 250 de Noursoultan. L'Australien, tombeur du Français Adrian Mannarino en finale, est aussi en quête d'une première victoire au Rolex Paris Masters. Éliminé d'entrée en deux sets lors de ses deux tentatives, il aura l'opportunité de conjurer le sort contre Miomir Kecmanovic ce mardi. De son côté, le Serbe n'a pas remporté deux matches d'affilée depuis son titre à Kitzbühel en août. Les Français en lice Adrian Mannarino est à l'aise en indoor : quart-finaliste à Cologne, il atteint la finale à Noursoultan la semaine dernière. Sa patte gauche risque de déranger Dusan Lajovic, spécialiste de la terre battue, qui n'a pas remporté le moindre set depuis Roland-Garros. Richard Gasquet et Taylor Fritz sont en quête de rachat, eux qui restent respectivement sur trois échecs consécutifs et trois revers en quatre matches. Après avoir accroché Alexander Zverev à Roland-Garros, Pierre-Hugues Herbert est retombé dans ses travers à Vienne, où il a perdu en qualifications. Mais la semaine précédente, à Cologne, il a tout de même battu Tennys Sandgren, qu'il retrouve ce mardi sur le court n°1. Gilles Simon reste quant à lui sur un quart de finale à Vienne, où il a battu Denis Shapovalov avant de titiller Jannik Sinner. Un beau duel s'annonce contre Tommy Paul, 23 ans, qui sort d'un quart de finale à Noursoultan où il a poussé le futur lauréat John Millman au tie-break du troisième set. Enfin, Corentin Moutet, qui a eu toutes les peines du monde à se défaire de Salvatore Caruso ce lundi, aura fort à faire face à Marin Cilic, tombeur de Félix Auger-Aliassime.