Tennis - Rolex Paris Masters - Rafael Nadal signe sa 1000e victoire en battant Feliciano Lopez au Rolex Paris Masters

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pour son premier match depuis son triomphe à Roland-Garros, Rafael Nadal a dû batailler face à Feliciano Lopez au deuxième tour du Rolex Paris Masters. Il s'en est sorti en trois sets (4-6, 7-6 [5], 6-4) pour signer sa 1000e victoire sur le circuit ATP. On l'avait quitté triomphant, dominant outrageusement Novak Djokovic en finale de Roland-Garros il y a un peu moins d'un mois. Mercredi soir, Rafael Nadal revenait sur les courts et à Paris pour son entrée en lice à Bercy. Et si c'était bien la même ville, ce n'était pas exactement le joueur ultra-percutant de Roland. Face à son compatriote Feliciano Lopez, l'Espagnol a semblé en manque de rythme mais a sauvé l'essentiel en se qualifiant pour les huitièmes (4-6, 7-6 [5], 6-4). lire aussi Le tableau du Rolex Paris Masters 1000 Nadal a signé sa 1000e victoire sur le circuit ATP pour son retour sur les courts.
Il est le quatrième joueur à atteindre cette barre (après Jimmy Connors, Ivan Lendl et Roger Federer). À noter que l'ATP prend en compte dans ce total les victoires de l'Espagnol en Laver Cup et celles sans enjeu en Coupe Davis. Le n°2 mondial a subi d'entrée dans cette rencontre, cédant le break dès le premier jeu du match sur plusieurs grosses erreurs, dont une double faute pour conclure. Son manque de percussion en coup droit (secteur où il beaucoup raté) et l'efficacité de son adversaire sur ses jeux de service l'ont empêché de refaire ce retard et il a cédé logiquement le premier set. En quête d'un premier titre à Bercy De plus en plus en difficulté quand l'échange durait, Lopez a pourtant continué de se sauver sur toutes ses mises en jeu. Dans le deuxième set, Nadal a eu cinq balles de break (une seule dans le premier) Lopez a claqué deux aces, une jolie première et un coup droit gagnant pour écarter les quatre premières. Le Majorquin s'est montré un poil trop gourmand sur la dernière et caviardait un coup droit long de ligne alors qu'il avait le court ouvert. Il assurait dans le jeu décisif pour recoller au score et tout devenait alors (un peu) plus facile. Il a ainsi réussi son premier break du match dans la foulée, après 1h50 de jeu. De quoi lui permettre de faire la course en tête dans cette ultime manche et il conservait cette avance jusqu'à cette dernière faute directe de Lopez qui lui offrait le match. En huitièmes, il a désormais rendez-vous avec Jordan Thompson. Tête de série n°1 de ce tournoi (Novak Djokovic a fait l'impasse), Nadal reste en course pour son premier titre de sa carrière à Bercy.