Tennis - Rolex Paris Masters - Ugo Humbert : « C'est surtout ma détermination »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Sur la lancée de son titre à Anvers, Ugo Humbert a remporté lundi son premier match dans le tableau final du Rolex Paris Masters. Le Messin s'est imposé au mental 4-6, 6-2, 7-6 (1) contre le Norvégien Casper Ruud. « Ugo Humbert, comment analysez-vous votre match ?
J'ai eu pas mal d'occasions au premier set, j'ai eu du mal mentalement à passer devant. Je me suis bien réactivé au deuxième set, j'ai produit un bon niveau de jeu, j'ai essayé d'être un peu plus agressif. Contre ce genre de joueur, il faut éviter de lui laisser faire le jeu, surtout avec son coup droit. Je suis très content de m'en être sorti. J'ai essayé de faire l'effort au troisième set. J'ai réussi à gagner mentalement. C'est une belle victoire. Cette victoire mentale est-elle liée à votre confiance actuelle ou à un travail particulier ?
C'est surtout ma détermination. Je voyais que je dominais les échanges et les jeux mais dès que je pouvais passer devant, je n'arrivais pas à passer le cap. À la fin du premier, je n'étais pas content, je suis peut-être un peu trop monté dans les tours (sourire). Le deuxième set était vraiment pas mal, j'étais très agressif avec pas mal de coups gagnants. Il y a eu un peu la rechute au troisième set. Physiquement, c'était un peu plus dur mais je me suis accroché. Je me suis dit qu'il restait encore 15-20 minutes de jeu et qu'il fallait faire l'effort. J'ai essayé de me concentrer sur le jeu et ne pas m'écouter. Ce n'est pas facile mais je m'en suis bien sorti aujourd'hui (lundi). lire aussi Sa victoire contre Ruud Vous êtes allé davantage au filet. Est-ce un axe de travail ?
Depuis quelques semaines, j'essaie de venir un peu plus au filet quand j'ai l'occasion. Je me rends compte que j'arrive à gagner pas mal de points. Je n'étais pas vraiment en confiance dans ce secteur-là mais depuis quelques semaines, je vois que ça marche. J'essaie d'y aller quand j'ai l'opportunité et je me suis pas trop mal débrouillé dans cet exercice aujourd'hui (lundi). J'essaie de trouver le juste milieu entre « y aller » et « être solide ». Venir au filet n'est pas du tout naturel pour vous ? J'ai un jeu tourné vers l'avant mais j'ai parfois senti comme un élastique derrière le dos, j'avais du mal à me lancer et je n'avais pas trop confiance en ma volée. Je sens que je progresse. C'est en y allant et en voyant que je gagne pas mal de points (huit sur quinze au filet contre Ruud) que j'arrive à prendre confiance. C'est en progression et c'est un axe vers lequel je dois aller. Qu'avez-vous ressenti de jouer dans cette salle vide ?
Ça fait un peu bizarre car la salle est vraiment très, très grande. Ça manque d'ambiance mais pour moi, ça ne change rien. J'essaie de faire ce que j'ai à faire. C'est différent mais je suis déjà très content de pouvoir jouer cette semaine. Je préférerais jouer devant 15 000 personnes et avoir le soutien du public mais quand tu es sur le court, tu te focalises sur ce que tu as à faire. »