Tennis: la Tunisienne Ons Jabeur très attendue à Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Finaliste à Rome après être devenue à Madrid la première joueuse du monde arabe titrée en WTA 1000, catégorie de tournois la plus prestigieuse après les Grands Chelems, la Tunisienne Ons Jabeur arrive à Roland-Garros en forme. À Paris, son meilleur résultat est un huitième de finale, stade qu'elle a atteint ces deux dernières années.

Après une saison 2021 où elle s'était hissée dans le top 10, une première pour une joueuse arabe, Ons Jabeur, qui s'apprête à participer au tournoi de Roland-Garros, vient, à 27 ans, de grimper au 6e rang mondial, son meilleur classement. Elle y est parvenue grâce à son titre dans le WTA 1000 de Madrid et à sa finale à Rome, où elle s'est inclinée face à la numéro un mondiale, l'intouchable Polonaise Iga Swiatek, invaincue depuis 28 matches. Ons Jabeur sera une des joueuses à suivre au tournoi du Porte d’Auteuil, où son premier fait d'armes international remonte à 2011, lorsqu'elle remporte à 16 ans le titre juniors.

« Je dois être en deuxième semaine »

La benjamine d'une fratrie de quatre est née dans le village côtier de Ksar Hellal. Elle a déménagé dès l'âge de 12 ans à Tunis pour intégrer un prestigieux lycée sportif. Ons Jabeur est devenue la première joueuse arabe à atteindre les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie en 2020. Grâce à sa notoriété, son ancien club de Hammam Sousse, qui a baptisé un court à son nom, a connu un boom des inscriptions, passées de 320 en 2018 à plus de 700 adhérents aujourd'hui.

Pour son entrée dans la compétition à Roland-Garros, la tunisienne sera opposée lundi 23 mai à la joueuse polonaise Magda Linette, 56ème au classement WTA. « Je dois être en deuxième semaine, je dois avoir de meilleurs résultats que lors de mes autres grands chelems », dit la joueuse. Elle espère être « prête mentalement et physiquement » pour son « objectif principal ». Après sa défaite à Rome contre Iga Swiatek (6-2, 6-2), la Tunisienne a confié : « Iga n’est pas numéro un sans raisons, c’est vraiment une leader, j’ai beaucoup à apprendre d’elle, j’espère qu’on aura bientôt un autre match. » Cette défaite a permis de constater l’écart qui sépare les deux joueuses.

À Roland-Garros son meilleur résultat est un huitième de finale, stade qu’elle a atteint ces deux dernières années. Dans la partie basse du tableau, Ons Jabeur pourrait retrouver en quarts la Grecque Maria Sakkari (4e mondiale et demi-finaliste l'an dernier).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles