Tennis - Vaccin - « On devrait avoir la liberté de choisir », indique Novak Djokovic à propos de la vaccination

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité à réagir aux récents propos de Nick Kyrgios sur la vaccination, le numéro 1 mondial Novak Djokovic a défendu la liberté de choix, sans entrer davantage dans le détail. Après sa victoire autoritaire contre Andrey Rublev (6-3, 6-2), ce mercredi, et sa qualification pour les demi-finales du Masters de Turin, Novak Djokovic a été interrogé en conférence de presse sur les propos tenus par Nick Kyrgios à son égard. Au cours d'un podcast publié lundi, l'Australien, souvent très critique avec le numéro 1 mondial, l'a cette fois défendu concernant la vaccination. « Kyrie (Irving, joueur NBA qui refuse de se faire vacciner), Novak... Ces mecs ont tellement donné, ils ont sacrifié tellement de choses. Ce sont des athlètes internationaux admirés par des millions de gens. Je pense que, moralement, c'est mal de forcer quelqu'un à se faire vacciner, avait expliqué le 90e mondial. Je suis double vacciné, mais on ne peut pas forcer quelqu'un à l'être ou lui dire : "tu ne peux pas jouer ici parce que tu n'es pas vacciné." Il y a d'autres solutions, comme être testé tous les jours. » Novak Djokovic « J'ai toujours défendu la liberté de choix et je continuerai à le faire » « C'était inattendu (sourire), vu ce qu'il dit de moi depuis plusieurs années, a réagi Djokovic, qui refuse d'indiquer s'il s'est fait vacciner ou non, lui qui avait fait part de ses réticences au début de la pandémie. Mais cette fois je dois le rejoindre : la liberté de choix est essentielle pour tout le monde, la mienne comme celle des autres. Peu importe qu'il s'agisse de la vaccination ou de quoi que ce soit d'autre dans la vie. On devrait avoir la liberté de choisir, de décider de ce qu'on veut faire. Dans ce cas particulier, ce qu'on veut s'injecter dans le corps. J'ai toujours défendu la liberté de choix et je continuerai à le faire parce que c'est essentiel pour vivre une vie heureuse et florissante. » lire aussi La vaccination contre le Covid divise sur le circuit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles