Tennis - WTA - Chicago - Blessée, Alizé Cornet cède en finale de Chicago face à Elina Svitolina

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Blessée à la cuisse droite, Alizé Cornet s'est inclinée face à Elina Svitolina en finale du WTA 250 de Chicago (7-5, 6-4) samedi. Dommage car la Française avait bien tenu tête à la sixième mondiale dans le premier set. Énorme frustration pour Alizé Cornet (68e), qui n'a pas pu défendre complètement ses chances en finale du WTA 250 de Chicago face à Elina Svitolina (6e), samedi. La faute à une cuisse droite récalcitrante qui a nécessité l'intervention du kiné à la fin du premier set. Elle a fini par s'incliner en deux manches (7-5, 6-4). Vraiment dommage car dans la première manche, Cornet avait vraiment fait jeu égal avec la tête de série n°1. Notamment avec des amorties bien senties et souvent victorieuses.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pourtant, Svitolina s'était rapidement détachée 3-0 à la faveur d'un départ canon. Mais dès que Cornet décidait de ne plus jouer en cadence du fond, Svitolina se montrait moins dominatrice. D'un côté, la Niçoise cherchait à raccourcir les échanges, cherchait les angles et distillait des amorties avec beaucoup de toucher. De l'autre, l'Ukrainienne frappait fort, cherchait le revers de Cornet en espérant une balle courte lui permettant de rentrer dans le court. Les deux tactiques payaient et le premier set était superbe d'intensité. Cornet pourra regretter les trois balles de break qu'elle n'a pas su convertir à 5-5. Mais à chaque fois, Svitolina a pris la direction du point. Et c'était elle qui concluait sur un break ce premier set. lire aussi Le tableau du WTA 250 de Chicago « Je suis en finale, je ne suis pas ce genre de personne ! » La suite, tant Cornet était diminuée, aurait pu être un long calvaire pour Cornet. À 3-0, son entraîneur lui faisait signe d'abandonner, pensant probablement déjà au premier tour de l'US Open où Ons Jabeur attend sa protégée. La réponse de Cornet fut on ne peut plus claire. « Je suis en finale ! Je ne suis pas ce genre de personne ! » Piquée, Cornet reprenait le jeu avec un mental énorme. En quelques coups, elle parvenait à faire douter une Svitolina pas au mieux de sa forme dans la chaleur étouffante de Chicago. Le match n'était plus qu'une succession de breaks avec Svitolina qui avait autant de mal à enchaîner deux points que Cornet à mettre un pied devant l'autre. Mais l'Ukrainienne parvenait tout de même à s'imposer pour remporter son premier titre de la saison, le 16e de sa carrière. L'Ukrainienne sera elle opposée à la Canadienne Rebecca Marino (175e), issue des qualifications.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles