Tennis - WTA - Indian Wells - Paula Badosa après son titre à Indian Wells : « Rien n'est impossible »

·3 min de lecture
Tennis - WTA - Indian Wells - Paula Badosa après son titre à Indian Wells : « Rien n'est impossible »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Espagnole Paula Badosa (23 ans), qui a remporté le plus grand titre de sa carrière en battant Victoria Azarenka en finale d'Indian Wells (7-6 [5], 2-6, 7-6 [2]), a expliqué qu'elle n'avait jamais cessé d'y croire malgré des moments compliqués traversés dans sa jeune carrière. « C'était un match très disputé, comment avez-vous réussi à conserver votre calme tout au long de celui-ci ?
C'était vraiment dur. Je pense qu'elle jouait vraiment bien. À la fin du troisième set, j'ai commencé à penser à ce que je devais faire sur chaque point et à rien d'autre. Je voulais tellement gagner. Il y a eu des hauts et des bas, mentalement et émotionnellement. C'était ma première finale de Masters 1000. Il y avait beaucoup d'émotions. Je jouais contre Vika, une joueuse que j'admire depuis que je suis petite. C'était incroyable. lire aussi Badosa, reine du désert Qu'est-ce que vous retiendrez de ce tournoi ?
La première chose que j'ai apprise, c'est que rien n'est impossible. Si vous vous battez, que vous travaillez, vous pouvez réussir. C'est le premier message que je retiendrais. L'autre, c'est de rêver. Parfois vous traversez des moments compliqués. C'est mon cas. Mais je n'ai jamais arrêté de rêver. C'est ce qui m'a poussé à continuer à travailler dur et à y croire tout le temps. C'était la même chose aujourd'hui (dimanche) et je suis vraiment fière de ça. Paula Badosa « Je suis encore un peu sous le choc avec ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche) parce que gagner un tournoi comme celui-ci, ça a toujours été un rêve » Vous avez brillé chez les juniors (victoire à Roland-Garros) avant de traverser des moments compliqués lors de vos débuts chez les pros. Quels conseils donneriez-vous à un jeune joueur ?
Je pense que la chose la plus difficile à gérer quand vous êtes un junior et que vous avez de bons résultats, ce sont les attentes. Les gens pensent que l'année d'après, vous devez être dans le Top 20 ou le Top 10. Ils attendent beaucoup de vous et vous mettent beaucoup de pression. La clé est d'avoir une bonne équipe et de travailler jour après jour. Ne pas écouter ce qui se dit et rendre les choses simples. Parfois, on complique tout. Vous étiez 87e mondiale il y a un an, vous êtes désormais 13e mondiale. Vous vous imaginiez monter aussi vite ?
Bien sûr que non, je n'aurais jamais pensé qu'après un an, je serais à ce niveau. Je ne pensais pas que ça arriverait si vite ou que j'allais faire cette saison-là parce que c'est incroyable. Je pense que j'ai travaillé très dur lors de la présaison. Je n'ai pas eu les meilleurs résultats lors des premiers mois mais je savais que je travaillais très bien. Je suis vraiment heureuse de ce qui se passe. Encore un peu sous le choc avec ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche) parce que gagner un tournoi comme celui-ci, ça a toujours été un rêve. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles