Tennis - WTA - Miami - Ashleigh Barty estime qu'elle n'a « rien à prouver » à ceux qui critiquent sa place de n°1 mondiale

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Victorieuse de l'Open de Miami après l'abandon de Bianca Andreescu (6-3, 4-0, ab.) en finale samedi, Ashleigh Barty a répondu sans hésiter à ceux qui critiquent le fait qu'elle soit numéro 1 mondiale sans beaucoup jouer. « C'est une drôle de façon de remporter une finale...
Oui, c'est certain. Ce n'est pas la façon dont on veut voir un match se terminer, encore plus quand c'est une finale. Je suis désolée pour Bianca, d'autant qu'elle a déjà dû faire face aux blessures par le passé. C'est dur pour elle et j'espère qu'elle se remettra vite car elle a prouvé qu'elle était toujours parmi les meilleures. lire aussi Ashleigh Barty titrée à Miami après l'abandon de Bianca Andreescu En parlant de ça, vous êtes numéro 1 mondiale en n'ayant quasiment pas joué l'année dernière. Beaucoup ont critiqué cela. Est-ce que gagner un tournoi comme Miami est votre réponse aux critiques ?
Je n'ai rien à prouver à qui que ce soit. Je sais tout le travail que j'ai accompli avec mon équipe. Je sais que le classement gelé a beaucoup fait parler. Chacun a le droit d'avoir une opinion, je n'y peux rien. Je suis restée concentrée sur ce que j'avais à faire. L'an dernier, j'ai peu joué et je n'ai pas pu progresser. Mais je n'ai pas régressé non plus. Je pense que je mérite ma place qui est le résultat d'une année 2019 incroyable. Nous sommes venus à Miami pour faire de notre mieux sans se soucier de ce qui se disait. Je n'ai jamais senti que je devais prouver quoi que ce soit. lire aussi Le film du match Sur ce tournoi, vous avez très bien servi...
J'adore travailler mon service. Au final, c'est un des rares coups où on a vraiment le temps de réfléchir pour savoir où on va placer la balle. Alors oui, je le travaille énormément pour en faire une arme. » lire aussi Presque à contrecoeur, Ashleigh Barty a quitté l'Australie pour la première fois en un an