Tennis - WTA - Strasbourg - Alizé Cornet abandonne au deuxième tour à Strasbourg et s'inquiète pour Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Menée dans son match du deuxième tour à Strasbourg par la Polonaise Magda Linette (7-6 [2], 3-0), Alizé Cornet a été contrainte à l'abandon en raison d'un problème à la hanche, ce mardi. À quelques jours de Roland-Garros, la Française est inquiète. Alizé Cornet avait la mine défaite en conférence de presse, mardi, et n'a pas caché son inquiétude pour Roland-Garros qui arrive dans quelques jours. La Française, 65e mondiale, qui jouait son deuxième tour à Strasbourg, a été contrainte à l'abandon face à Magda Linette (48e) - la Polonaise menait 7-6 [2], 3-0. Elle s'est fait mal à la hanche dès le premier jeu du match et s'est finalement résolue à dire stop dans le deuxième set. « J'ai ressenti une douleur soudaine lors du premier jeu du match, a-t-elle détaillé après la rencontre. C'est vraiment pas de chance. J'ai entendu un gros craquement dans ma hanche. Après ça, c'était douloureux de marcher. Mais vous me connaissez, j'ai essayé et j'ai même été en position de gagner le premier set mais c'était difficile. Et c'est devenu pire dans le deuxième set. Avec Roland-Garros dans quelques jours, je ne voulais pas tout perdre. » Alizé Cornet « Des blessures aussi soudaines et douloureuses en général, ce n'est pas bon signe » Si la Française n'a pas voulu prendre de risques supplémentaires, elle avait peur de s'être quand même blessée assez sérieusement. « J'ai dû mal à m'auto-diagnostiquer mais je sais juste que j'avais très mal pendant le match. J'ai mal en marchant donc j'attends l'IRM avec impatience pour être fixée sur mon sort. Des blessures aussi soudaines et douloureuses en général, ce n'est jamais bon signe. » lire aussi Le tableau de Strasbourg Un vrai coup dur pour celle qui était venue faire ses gammes à Strasbourg avant le Majeur parisien. « À la veille d'un Grand Chelem, ça fait mal à la tête et c'est très inquiétant. [...] Je suis un peu perdue, je ne sais pas trop ce qui va se passer mais je vais faire en sorte de récupérer miraculeusement pour Roland-Garros. » Si elle est au rendez-vous, ce serait son 57e Grand Chelem de suite. La Française n'en a plus manqué un depuis l'US Open 2006.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Belle victoire de Tan Plus tôt dans la journée, Harmony Tan a signé une très belle performance face à Alison Van Uytvanck (n°67), la joueuse la mieux classée à son tableau de chasse. Bénéficiaire d'une wild-card, la Française a dominé en deux sets sa rivale belge (6-4, 6-4) et confirmé ses bonnes dispositions de ces derniers mois (demie à Bogota, titre en ITF). « Je commençais à gagner de plus en plus contre des filles qui sont bien classées donc ce n'est pas trop une surprise mais c'est dans la continuité de ce que je fais », a-t-elle souligné après sa victoire.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles