Tennis - WTA - Strasbourg - Caroline Garcia s'incline à Strasbourg malgré des supporters bouillants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Déjà soutenue lundi par un petit groupe de fans bouillants, la Française Caroline Garcia a de nouveau eu du soutien en tribunes, ce mercredi à Strasbourg. Insuffisant pour renverser Barbora Krejcikova, victorieuse en trois sets pour se hisser en quarts (3-6, 6-2, 6-1). « Oh pour toi Caro Garcia, on va se casser la voix. » La numéro 2 tricolore a fait son entrée sur le court dans une ambiance pas si éloignée d'un stade de foot, mercredi à Strasbourg. La Française, qui jouait son match de deuxième tour face à Barbora Krejcikova, retrouvait la dizaine de supporters qui l'avaient déjà bruyamment soutenue lors de son entrée en lice il y a deux jours. Cette fois ils avaient anticipé, préparés les t-shirts « Caro Garcia » et même remixé certains chants de foot à la sauce tennis pour faire corps derrière la Française. lire aussi Le tableau de Strasbourg Le manque de sport « en vrai » a poussé ces abonnés de La Meinau (le stade du Racing) à acheter des billets pour les Internationaux de Strasbourg. « Avec la fermeture des stades, on était en manque, raconte Lucas, 18 ans et lycéen en terminale comme la plupart de ses potes. Là, ça nous fait plaisir de supporter les joueuses. » Ils sont venus une première fois lundi (pour beaucoup, un baptême du feu en tennis), certains ont repassé une tête mardi et ce mercredi, Caroline Garcia avait offert quelques billets à la petite troupe pour qu'ils reviennent enflammer son match.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un supporter à propos de Caroline Garcia « On l'a contactée sur Instagram et comme ça lui avait plu qu'on mette l'ambiance la dernière fois, elle nous a envoyé trois places » « On l'a contactée sur Instagram et comme ça lui avait plu qu'on mette l'ambiance la dernière fois, elle nous a envoyé trois places », détaille Laurent. Alors la bande a chanté, applaudi, crié, parfois oublié le fair-play sur double faute adverse sous le regard noir de l'arbitre, pour pousser très fort derrière la Française. En vain. Malgré le gain du premier set, Garcia a fini par s'incliner en trois manches (3-6, 6-2, 6-1) et a manqué l'occasion de se qualifier pour les quarts à quelques jours de Roland-Garros. Le fan-club au soutien de Putintseva Elle pointait son manque de rythme et d'endurance au service pour expliquer cette défaite et un petit défaut de concentration sur certains points à sa portée dans le dernier set. Mais elle gardera surtout en tête ces moments de partage avec le public. « J'ai été agréablement surprise de voir un fan-club pareil, souriait-elle. C'est super de pouvoir apporter cette ambiance. Il y a moins de monde, moins de bruit donc je les ai accueillis les bras ouverts. Ça m'a fait du bien de jouer avec du public et ils étaient chauds (rires). » Même Krejcikova, de l'autre côté du filet, a apprécié ce supplément d'âme apporté aux tribunes. L'autre qui a savouré c'est Yulia Putintseva. La Kazakhstanaise avait joué lundi avant Garcia et su récolter le soutien de la joyeuse bande qui a du coup nommé son groupe de discussion spécial Strasbourg « Caro et Yulia ». Pour elle, ils avaient ramené une banderole de soutien ce mercredi. Et la joueuse est venue à leur rencontre pour prendre la pose. Avec l'élimination de Garcia, le kop - qui était encore en recherche de places pour la suite - n'a plus qu'une chouchoute à soutenir.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Burel et Tan également dehors Il restait trois Françaises à Strasbourg avant ce mercredi. Aucune n'a passé le cap. Programmée avant Garcia, Clara Burel a été sortie par la tête de série numéro 3 Ekaterina Alexandrova (6-3, 6-4). « Je suis déçue, pas forcément d'avoir perdu mais de la manière dont j'ai joué. Je vais essayer de prendre le positif du premier tour et de ne retenir que ça avant Roland-Garros », disait-elle après son revers. Harmony Tan, après sa belle victoire de la veille, n'a pas pu aller au bout de son deuxième tour en raison d'une douleur au poignet et a abandonné alors qu'elle était menée face à Arantxa Rus.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles