Tennis - WTA - Strasbourg - Retour réussi pour Bianca Andreescu à Strasbourg

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Canadienne Bianca Andreescu, qui n'avait plus joué depuis son abandon à Miami, a réussi son retour sur le circuit à Strasbourg, lundi. La Canadienne n'a eu aucun mal à dominer la qualifiée Andrea Lazaro Garcia (6-1, 6-2). Tête de série n°1, Bianca Andreescu bénéficie d'une reprise en douceur à Strasbourg, son premier tournoi depuis Miami. Lundi, elle affrontait la qualifiée espagnole Andrea Lazaro Garcia (279e). La Canadienne, sacrée à l'US Open en 2019, n'a eu aucun mal à dominer son adversaire et a conclu l'histoire en deux sets (6-1, 6-2). Au deuxième tour, c'est une autre qualifiée, Maryna Zanevska (249e), qui se présentera face à elle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La septième joueuse mondiale ne va pas se plaindre de ce retour à sa portée. Elle n'avait plus joué depuis Miami et son abandon en finale face à Ashleigh Barty en raison d'une blessure au pied. Elle a d'abord pris le temps de se soigner avant d'être rattrapée par le Covid-19 à son arrivée à Madrid. Dans la foulée, elle choisissait de ne pas s'aligner à Rome par crainte des mesures strictes établies en Italie qui auraient pu la contraindre à une quarantaine. Cette même raison l'a poussée à jouer Strasbourg plutôt que Parme la semaine dernière. Son seul galop d'essai avant Roland Et la Canadienne, qui accumule les poisses depuis deux ans, était très contente de ce retour aux affaires. « C'était très bien, expliquait-elle à propos de sa prestation. Je place sans hésiter ce match parmi mes cinq matches les plus maîtrisés du début à la fin. Elle était moins bien classée que moi donc j'ai essayé de ne pas me concentrer là-dessus, juste de me donner à 100 %. Et c'est ce que j'ai fait. Si je devais améliorer quelque chose ? Non pas vraiment, je me suis sentie bien. » À l'aise dans ses déplacements - alors qu'elle jouait son premier match sur la surface depuis... Roland-Garros 2019 -, en maîtrise dans l'échange, Andreescu s'est régalée durant l'heure passée sur le court. Elle s'est sans doute aussi rassurée à une semaine du début du Grand Chelem parisien puisque Strasbourg constitue son seul galop d'essai avant ce rendez-vous important. Et pour le moment, tout s'y passe bien. lire aussi Le tableau de Strasbourg