Tensions à Taïwan : La Chine tire de « multiples » missiles balistiques vers l’île après la visite de Pelosi

GEOPOLITIQUE - L’armée chinoise a démarré des exercices militaires à 20 km des côtes taïwanaises, qui devraient durer jusqu'à dimanche

La réponse promise est là. L’armée chinoise a démarré ce jeudi ses plus importants exercices militaires depuis des décennies autour de Taïwan, une réponse musclée à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l’île. Selon le ministère de la Défense taïwanais, le Parti communiste chinois a tiré « de multiples missiles balistiques Dongfeng dans les eaux environnantes du nord-est et du sud-ouest de Taïwan à partir de 13h56 environ (05h56 GMT) ».

Si son déplacement sur ce territoire revendiqué par la Chine a duré moins de 24 heures, Nancy Pelosi a déclenché la fureur de Pékin en étant la plus haute responsable américaine élue à se rendre à Taipei en 25 ans. Elle a martelé que les Etats-Unis n’abandonneraient pas l’île, dirigée par un régime démocratique et qui vit sous la menace constante d’une invasion par l’armée chinoise.

« Se préparer à la guerre sans chercher la guerre »

En réaction, Pékin a lancé à partir de ce jeudi midi (6 heures heure française) de vastes manœuvres militaires dans six zones autour de Taïwan, au niveau de routes commerciales très fréquentées. « Les exercices commencent » et se poursuivront jusqu’à dimanche midi (6 heures heure française), a indiqué la télévision publique chinoise CCTV dans un message sur les réseaux sociaux.(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Tensions à Taïwan : Avec sa visite, Nancy Pelosi a cultivé « l’ambiguïté stratégique » américaine face à la Chine
Après la Corée du Sud, Nancy Pelosi en visite au Japon
Taïwan n'entend pas reculer face aux menaces de la Chine après la visite de Nancy Pelosi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles