Test-matches de novembre : où évoluent les joueurs des meilleures nations du monde ?

Le Stade Toulousain de Dupont, Baille, Ntamack et Marchand est l'équipe française la plus pourvoyeuse d'internationaux. (B. Papon/L'Équipe)

Quels sont les clubs français les plus touchés par l'absence des internationaux pendant la tournée de novembre ? Vers quels championnats les meilleurs joueurs du monde se dirigent-ils ? Quelle est l'équipe européenne qui comprend le plus d'internationaux ? Éléments de réponse.

Alors que la tournée d'automne débute ce week-end pour le XV de France (samedi soir, 21 heures face à l'Australie), tandis que de nombreuses autres nations jouent, avec des matches Écosse - Fidji (à suivre à 14 heures sur la chaine L'Équipe), Galles - Nouvelle-Zélande ou Irlande - Afrique du Sud ce samedi, notamment, tous les Championnats ne sont pas à l'arrêt.


lire aussi

Les 5 enjeux de la tournée d'automne

Le Top 14 propose en effet un de ses traditionnels doublons, ce qui ne va pas sans poser problème à certains de ses clubs, gros pourvoyeurs d'internationaux. L'occasion de répondre à quelques questions : quelles équipes françaises y ont le plus à perdre ? D'où viennent les joueurs des meilleures nations ? Ou quels sont les championnats les plus attractifs ?

Chez les Bleus, sans surprise, le Stade Toulousain est surreprésenté : onze joueurs de Toulouse ont été appelés par Fabien Galthié pour le premier rendez-vous face à l'Australie.

Assez logiquement, Toulouse est donc aussi le plus gros pourvoyeurs d'internationaux cet automne, toutes nations confondues, parmi les équipes du Top 14. C'est quasiment un XV entier que les Rouge et Noir envoient en sélection lors des fenêtres internationales. le LOU et La Rochelle arrivent en tête. En plus de ses 11 Français appelés en Bleus, le Stade Toulousain a vu partir Ange Capuozzo (Italie) et Juan Cruz Mallia (Argentine).

Les trois seules équipes qui ne comptent pas d'internationaux français (Bayonne, Perpignan, Brive) ont en revanche vu plusieurs de leurs joueurs rejoindre des sélections étrangères, preuve que tous les clubs de Top 14 attirent des internationaux.

L'Irlande, avec son organisation en provinces, voit l'ensemble de ses internationaux regroupés dans ses quatre équipes (Leinster, Munster, Ulster, Connacht). Le Leinster, finaliste l'an passé de la Coupe d'Europe, est celui qui a le plus de joueurs mobilisés par les tests.

Parmi les grands Championnats, c'est l'United Rugby Championship qui perd le plus de joueurs sélectionnés lors des tests de novembre. Les seize provinces irlandaises, galloises, italiennes, écossaises et néo-zélandaises qui composent ce Championnat ont vu en moyenne 11 de leurs joueurs être sélectionnés.


lire aussi

Le calendrier des matches de la tournée

Plusieurs nations européennes (France, Irlande, Angleterre) ainsi que la Nouvelle-Zélande et le Japon sont composées uniquement de joueurs évoluant dans un club local. Les Gallois et les Écossais, malgré un attachement aux provinces nationales, privilégient parfois les clubs anglais pour s'offrir une meilleure exposition dans les grandes compétitions européennes.

En bas du classement, les Argentins et les Sud-Africains sont bien plus nombreux à quitter leur pays avec l'espoir d'évoluer dans de plus grandes écuries.